celan_passphoto_1938

Un poème de Paul Celan

Paul Celan (1920-1970) fait incontestablement partie des grands poètes du XXe siècle. Sa poésie est profondément marquée par l’enfer des camps nazis, où ses parents furent déportés et trouvèrent la mort, avant que lui-même ne fasse l’expérience des travaux forcés en 1942-1944. Son recueil posthume Partie de neige, composé en 1968, n’est pas le plus connu, et c’est le poème qui donne son titre à ce recueil que j’ai choisi de vous présenter.

Lire la suite

Parler poésie à la télévision

En 1988, la poésie avait sa place à la télévision, comme en témoigne cette vidéo où Bernard Pivot interroge Céline Zins et Benoît Conort. La première était venue présenter Adamah, un recueil de poésie paru aux éditions Gallimard. Le second était invité à l’occasion de la parution de son premier recueil, Pour une île à venir, chez le même éditeur.

Lire la suite

La rentrée littéraire se prépare

writing-1043622_1920Parmi les articles consacrés à la rentrée littéraire, j’ai bien aimé celui de « BibliObs » : au lieu de nous proposer les dix romans qu’il faut avoir lus, il nous présente le style favori de chaque maison d’édition. Dès lors, les noms d’auteurs confirmés rejoignent ceux des petits nouveaux et c’est un pan d’histoire littéraire qui apparaît.

BibliObs, « Êtes-vous plutôt Gallimard, Lattès ou Tripode », 20 août 2016.

Mieux que les Pokémons : les monstres des temps homériques

La mode, cet été, est à la chasse aux monstres de poche. Ces créatures imaginaires tout droit venues du Japon ne sont observables qu’à travers des téléphones portables. Enfants, adolescents, jeunes adultes, nombreux sont ceux qui se passionnent pour les Pokémons et sont capables de les décrire en détail. Mais le phénomène, en soi, n’est pas nouveau. La Grèce antique avait, elle aussi, ses monstres. Et ceux-là n’étaient pas de poche… Petit tour d’horizon des plus terrifiantes créatures mythologiques.

La chasse aux Pokémons pendant l'Antiquité (adapté d'une image gratuite de Pixabay)
La chasse aux Pokémons pendant l’Antiquité (adapté d’une image gratuite de Pixabay)

Lire la suite

Featured Image -- 3784

Littérature et mathématiques

A l’occasion de son centième billet, le blog « Textualités » nous propose de découvrir des textes amusants et intéressants qui évoquent les mathématiques. A découvrir !

textualités

Ce billet est un peu spécial pour nous, car il s’agit du 100e que nous postons sur le blog. Il est finalement très arbitraire de s’enorgueillir d’un tel nombre, mais c’est surtout un prétexte pour un billet un peu léger sur un thème encore jamais abordé ici. Pour cette occasion, nous avons donc souhaité parler de chiffres, de nombres, mais aussi et surtout, et encore, de littérature ! Sans aucun souci d’exhaustivité, et avec pour seule motivation celle du partage, voici une petite sélection de beaux textes littéraires, élogieux, grinçants, drôles, émouvants et surprenants sur le thème des mathématiques. Parce que la frontière séparant ces deux disciplines n’a pas toujours été aussi nette, voici quelques exemples de ce que font nos grands auteurs avec les chiffres !

View original post 2 024 mots de plus

Avez-vous déjà lu… une énigme gothique ?

Les moines copistes étaient bien plus facétieux qu’on ne l’imagine… La preuve avec cette « énigme gothique » proposée par le blog Textualités.

textualités

L’écriture gothique, qui a particulièrement sévi entre le XIe et le XVIe siècle, a sans doute des qualités esthétiques, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas facile à lire ! De ce constat très simple est né un petit jeu d’écriture de moines copistes, une énigme à destination de leurs lecteurs…

View original post 160 mots de plus

« Je marcherais dans la transparence jusqu’à la plus réelle profondeur. Il y aurait ton visage rencontré (sourire et joues graves), la couleur la pierre simple d’une maison, des arbres (on les abat — grands gestes dans l’hiver) et des passages par les prés. Je vais toujours. La nuit seule vient (rencontre et joue grave). »

James Sacré, Cœur élégie rouge,
Marseille, André Dimanche éditeur, coll. « Ryôan-Ji », 2001
(1e éd., Paris, Le Seuil, 1972), p. 170.

Ne « candidatez » plus : postulez !

Le verbe « candidater » est un néologisme douteux, parfois employé en lieu et place du verbe « postuler », beaucoup plus élégant. Si l’on en croit les courbes de Google Ngram, le mot serait apparu dans les livres français vers 1970, puis aurait commencé depuis les années quatre-vingts une progression fulgurante. Le Trésor de la langue française informatisé ne possède pas d’entrée à « candidater », et l’Académie française recommande d’éviter ce néologisme. Qu’en pensez-vous ?

« Mallarme ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

Mallarmé en 5 citations

Stéphane Mallarmé a une réputation de poète difficile, voire obscur. Pourtant, c’est un poète qui mérite d’être lu. Je vous propose aujourd’hui, en guise d’introduction à la lecture de Mallarmé, 5 citations qui vous permettront de mieux le connaître.

Lire la suite

pencil-918449_1920

Un blog qui pourchasse les fautes d’orthographe

Le nom du blog « Bescherelle ta mère » donne le ton : ici, il ne sera pas question d’être trop sérieux, ni spécialement gentil avec ceux qui font des fautes. Les ingrédients de ce blog sont donc l’humour corrosif et l’exigence orthographique.

Lire la suite

« Et les propos qui me sont les plus chers, c’est entre guillemets que je devrais les écrire ; ils ne m’appartiennent pas. Je ne suis personne ; ma tête bourdonne de la rumeur des livres. L’amour et la mort sont imprononçables. »

Jean-Michel Maulpoix, Les abeilles de l’invisible,
Seyssel, Champ-Vallon, IX, p. 95.