Archives pour la catégorie Littérature

Aimé Césaire (Wikipédia)

Lire la poésie d’Aimé Césaire

Aimé Césaire est une grande voix de la poésie française du XXe siècle. Il fait partie des poètes qui seront célébrés par le Printemps des Poètes, dont la thématique est cette année « Afrique(s) ». L’ensemble de son œuvre poétique a été réunie aux éditions du Seuil en 1994 et rééditée en 2006.

Lire la suite

Quatre recueils

Recueils manuscrits

J’ai entre les mains quatre petits recueils, parus dans les années quatre-vingts aux éditions « Les petits classiques du grand pirate ». Ils ont la particularité d’être manuscrits. Entendons-nous : il ne s’agit pas proprement de manuscrits, mais plutôt de l’impression à quelques centaines d’exemplaires de petits livres qui reproduisent l’écriture manuscrite de leur auteur.

Lire la suite

Un planisphère (Pixabay, libre de réutilisation)

Le Printemps des Poètes fête l’Afrique

Du 4 au 19 mars prochain se tiendra la dix-neuvième édition du Printemps des Poètes, qui s’est, cette année, donné pour thème : « Afrique(s) ». Beau programme, cherchant à faire découvrir de nombreux poètes de langue française, souvent insuffisamment connus en France. Je vous propose ici quelques pistes pour vous aider à y voir plus clair dans ce continent poétique.

Lire la suite

mt-fuji-477832_1920

« Neige » de Maxence Fermine

Roman ? Poème ? Le conte initiatique de Maxence Fermine, publié en 1999 aux éditions Arléa, puis réédité chez Points, et sobrement intitulé Neige, se situe quelque part entre les deux. J’ai lu ce petit livre d’une seule traite, ce matin. Il avait tout pour me plaire : il parle de poésie, de haïkus, du Japon, et de la neige.

Lire la suite

Thich Nhat Hanh (source : Wikipédia)

Le poète Thich Nhat Hanh

Thich Nhat Hanh est un moine vietnamien, surtout connu pour être un passeur de la sagesse bouddhiste en Occident, ainsi que pour son engagement pacifiste pendant la guerre du Vietnam. Cependant, il est aussi un poète. Si certains de ses poèmes ne sont que la traduction poétique de sa pensée bouddhiste — ce qui est déjà beaucoup –, d’autres m’ont davantage ému par leur plus grande authenticité poétique, par leur ton davantage personnel, ou par leur forme plus travaillée. Florilège. Lire la suite

Deuil du duo

« sans toi
c’est le silence
assis sur sa chaise
sans toi
la miroir creuse
jusqu’au vide
jusqu’au vif
ô poésie
striée de perte
sans toi
l’ombilic
crève ô
furie douce
sans toi voici mon corps
bâtard taraudé
à mort
sans toi
mes yeux privés
ne touchent plus
rien
sans toi
c’est l’enfer
d’une enfance
enragée
sans toi
c’est le drame
le deuil brame
âme bée »

Yves Charnet, « Deuil du duo », dans « Tranches d’âmes »,
paru dans Nu(e), n°40, 2009

swallow-783720_640

« L’hirondelle rouge » de Jean-Michel Maulpoix (à paraître)

En février prochain, paraîtra, aux éditions du Mercure de France, un nouveau recueil de Jean-Michel Maulpoix, intitulé L’hirondelle rouge. Il s’agit, pour une part, mais pour une part seulement, d’un « livre de deuil », pour reprendre l’expression employée par Philippe Jaccottet à propos de certains de ses propres ouvrages. Quelques remarques (il y aurait tant à dire !) sur ce nouveau livre…

Lire la suite

writing-1043622_1920

Un recueil contemporain : Bernard Noël

Je voudrais vous présenter aujourd’hui un petit recueil que j’ai sous les yeux, publié par Bernard Noël et illustré par Véronique Sablery aux éditions Dana. Il s’intitule Un regard en abîme.

Lire la suite

Un théâtre antique (Pixabay)

Une réécriture volcanique de Phèdre

Parmi les « objectifs 2017 » que je m’étais fixés dans un précédent article, il y avait celui de consacrer une part plus importante au théâtre et au roman. Je voudrais donc vous parler aujourd’hui d’une pièce de théâtre que j’ai eu l’occasion de lire il y a quelques années, lorsque je préparais mon cours sur les « problématiques du théâtre et de la théâtralité ». Il s’agit de Volcan, de Philippe Minyana.

Lire la suite

watercolour-1578077_640

Un petit recueil de Jean-Marie Barnaud

C’est un tout petit livre d’une dizaine de centimètres de côté, à la couverture bleue, imprimé sur du beau papier. Il ne compte que vingt-sept pages et dix-sept poèmes, imprimés à l’encre verte. Son titre ? Sur le carnet de Marion. Son auteur ? Jean-Marie Barnaud.

Lire la suite