Archives mensuelles : août 2015

Prêts pour la rentrée… littéraire ?

1. Un phénomène plutôt ancien

La rentrée littéraire, c’est cette période où les éditeurs font paraître un grand nombre de nouveautés. Ce phénomène est plutôt ancien : d’après un article du Monde, citant un propos de Bertrand Legendre, l’expression serait apparue, entre guillemets, en 1936. Et si l’on en croit le Huffington Post, qui se réfère lui-même à Renan, le phénomène daterait de la fin du XIXe siècle.

Lire la suite

Publicités

Des Moulins à paroles

Connaissez-vous le blog « Moulins à Paroles » ? C’est en parcourant la « newsletter » du site Poezibao consacré à la poésie contemporaine, dont je vous ai déjà parlé, que je l’ai découvert, et j’ai pensé que cela pourrait vous intéresser. S’il porte essentiellement sur l’apprentissage de la lecture par la poésie en milieu scolaire, on trouve également des articles intéressants sur de grands poètes comme Baudelaire, ou des extraits de poèmes contemporains. Vous le trouverez à l’adresse suivante : http://touslesmap.org/.

Qu’en pensez-vous ?

Pourquoi les grammairiens parlent-ils de « tiroir verbal » ?

Le saviez-vous ? Si, dans l’enseignement primaire et secondaire, on parle des « temps » de l’indicatif (ou du subjonctif), les grammairiens, eux, préfèrent parler de « tiroir verbal ». Il y a une raison à cela. C’est que le présent, le futur, l’imparfait ou encore le passé antérieur ne servent pas seulement à du repérage temporel. On pourrait même dire qu’ils servent rarement à cela.

Lire la suite

Ne confondez plus « empreint » et « emprunt »

  1. Ce livre est empreint d’une tonalité mélancolique.
  2. Ce livre n’est pas disponible aujourd’hui, mais vous pourrez faire un emprunt la semaine prochaine.

Lire la suite

Un poème pour l’automne : Paul Verlaine

En ce jour grisonnant, j’ai eu envie de partager avec vous quelques remarques à propos d’un très célèbre poème de Paul Verlaine. Le poète pouvait-il se douter que sa « Chanson d’automne » connaîtrait le succès que l’on sait, chantée par Brassens, Trenet et Ferré ? Ce poème, extrait des Poëmes saturniens, inscrit dans une série de « paysages tristes », possède des qualités qui justifient pleinement ce succès.

Lire la suite

Quiz de l’été : solutions du jeu

Vous avez été nombreux, la semaine dernière, à participer au « Quizz de l’été » proposé sur ce blog. Celui-ci est toujours en ligne ici, et, avant de poursuivre votre lecture, sachez que vous pouvez toujours y jouer avant de regarder les solutions. Merci à tous ceux qui ont joué !

Lire la suite

« Et peut-être la vie d’un homme n’est-elle somme toute que cela : une succession mal définie de naissances et de trépas imaginaires. On se plaît à la concevoir unique et continue, semblable à un fleuve qui s’écoule de sa source vers son embouchure, on lui prête une orientation et un destin, on la dit glorieuse ou maudite, quand elle n’est, en définitive, qu’un tas de papiers froissés, couverts de ratures et de taches. »

Jean-Michel Maulpoix, L’Écrivain imaginaire,
Paris, Mercure de France, 1996, I-1, p. 11-12.

Voyage dans le temps et dans les mots (2)

Quand on lit des textes du Moyen-Âge, on est confronté à une autre langue, avec son vocabulaire, sa syntaxe, ses déclinaisons… Les textes de la Renaissance présentent encore de nettes particularités orthographiques. Qu’en est-il aux dix-septième et dix-huitième siècles ? Poursuivons notre petit voyage littéraire et linguistique dans le temps, après notre première excursion qui nous a conduits des romans arthuriens à l’épopée joyeuse du géant Gargantua.

Lire la suite

« Et que l’eau qui ruisselle dans le pré
Te montre que la joie peut survivre au rêve
Quand la brise d’on ne sait où venue déjà disperse
Les fleurs de l’amandier, pourtant l’autre neige. »

Yves Bonnefoy, Début et fin de la neige, « Le tout, le rien », III, extrait,
dans Ce qui fut sans lumière, suivi de Début et fin de la neige,
Paris, Gallimard, coll. « Poésie », 1991, p. 141.

L’histoire des arts grâce à « Desperate Housewives »

Après avoir revu le générique de Desperate Housewives, je m’étais dit que ça pourrait être sympa d’expliquer l’origine de chaque tableau à partir duquel il est composé. Mais, après une petite recherche, je constate que cela a déjà été fait maintes fois ! On peut par exemple se reporter à une page intitulée « Le générique de Desperate Housewives expliqué pour illustrer la citation ou le détournement d’image», issue du site « http://e-cours-arts-plastiques.com». Voilà une façon très divertissante de s’intéresser à l’histoire de la peinture !

Petit voyage littéraire et linguistique dans le temps

« Mon sceau flamboie », « Ça puire » : une bonne partie des répliques cultes du film Les Visiteurs joue sur le fait que le français, tel qu’il était parlé au Moyen Âge, ne ressemble pas vraiment à celui qui est parlé de nos jours.

Lire la suite

birthday-739140_1280 (2)
Alinajordan, Pixabay, libre de réutilisation.

Dans dix jours, le blog « Littérature Portes Ouvertes » fêtera ses six mois d’existence. C’est pour moi l’occasion de vous remercier. J’ai eu beaucoup de plaisir à écrire régulièrement ces billets qui me permettent de mieux faire connaître la littérature française, la poésie contemporaine et la recherche en lettres. J’espère que vous en avez eu autant à les lire.