Archives mensuelles : septembre 2016

Un chêne (Pixabay)

« Un dimanche indo-européen » : un blog d’aujourd’hui sur une langue préhistorique

Connaissez-vous le blog Un dimanche indo-européen ? Mêlant humour et érudition, son auteur, Frédéric Blondieau, propose à ses lecteurs, au rythme d’une publication par semaine, de découvrir cette langue ancienne qu’est l’indo-européen.

Lire la suite

« Un passage comme si de rien n’était
Et voilà que je me remets pénétrer les mots de la vie
Un soleil sur la nappe rouge
La pompe au milieu de la cour
Ne ramenant plus d’eau
Mais la source est toujours présente
Avec l’eau claire que on aperçoit
À travers la fente des pierres. »

Béatrice Bonhomme, La Maison abandonnée,
Colomars, Melis, 2006, p. 8.

iceberg-701058_640

La face cachée de l’iceberg poétique

Oui, je sais, c’est la lune qui a une face cachée, les icebergs ont une partie immergée. Je conserve malgré tout mon titre, on dira que c’est une licence poétique. Bref, je voulais vous parler aujourd’hui du monde poétique contemporain, tel que j’ai commencé de le découvrir. Je tente ici de répondre à dix questions que vous vous posez peut-être sur la poésie contemporaine.

Lire la suite

Prêts pour visiter le patrimoine français ?

Ce week-end, samedi 17 et dimanche 18 septembre, auront lieu les désormais célèbres Journées du Patrimoine. Cette manifestation permet de visiter gratuitement, pendant tout un week-end, certains des plus beaux sites du patrimoine français, y compris parfois des monuments inaccessibles au public le reste de l’année.

Comme l’an dernier, je vous invite à vous renseigner auprès des sites officiels :

 

 

Pierre de Ronsard, par François Séraphin Delpech, v. 1825 (Source : Wikimedia commons)

Ronsard ou l’amour en sonnets

Si vous avez déjà essayé d’adresser à l’élu(e) de votre cœur quelques vers destinés à séduire cette personne, vous savez que la chose n’est pas simple. Prenez ainsi toute la mesure du talent de Ronsard, qui a écrit des centaines de sonnets, tous centrés sur les amours de sa vie.

Lire la suite

Un bébé qui dort (Pixabay)

Le poème d’à côté : Victor Hugo (2)

On ne présente plus Victor Hugo, romancier, dramaturge et poète prolifique, génie du romantisme, dont la figure tutélaire surplombe tout le dix-neuvième siècle. Je proposais, dans mon précédent billet, la première strophe de « Lorsque l’enfant paraît… » comme citation du jour. Aujourd’hui, nous allons tourner la page du recueil Les Feuilles d’automne, et ainsi découvrir le poème d’à côté.

Lire la suite

« Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris. Son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,
Innocent et joyeux.« 

Victor HUGO, Les Feuilles d’automne,
d’après Œuvres complètes, Ollendorf, 1909, via Wikisource.