Archives mensuelles : août 2017

Les étoiles filantes de Victor Hugo

Si, par une nuit d’août, en un lieu quelque peu épargné de la pollution lumineuse, vous levez les yeux vers le ciel, vous ne manquerez pas d’observer quelques étoiles filantes. Ces petits cailloux, parfois de quelques grammes seulement, deviennent incandescents en pénétrant dans l’atmosphère terrestre, laissant dans le ciel de belles traînées lumineuses. Ce phénomène céleste à inspiré à Victor Hugo un beau poème, dont voici la première partie.

Lire la suite

Connaissez-vous André Chénier ?

On entend parfois que le dix-huitième siècle était celui des philosophes et des penseurs, non celui des poètes. Certes, les poètes du Siècle des Lumières sont moins enseignés que les grandes voix modernes du siècle suivant. Il y a pourtant eu des poètes au dix-huitième siècle : Wikipédia en recense 189, ce qui est certes beaucoup moins que les 630 poètes du XIXe ou les 1350 poètes du XXe siècle. Qui connaît Jean-François Ducis, Nicolas Gilbert, ou encore Jean-Pierre Claris de Florian ? Deux noms surnagent cependant : celui de Fabre d’Églantine, surtout connu pour avoir trouvé des noms poétiques aux jours et aux mois du calendrier révolutionnaire, et celui d’André Chénier. C’est de ce dernier dont je voudrais vous parler aujourd’hui.

Lire la suite

Quiz de l’été : vos réponses

Connaissez-vous vraiment le conte de La Belle et la Bête ? Je veux dire, le véritable conte, à savoir celui publié par Mme Leprince de Beaumont, et non la version remaniée par les studios Disney. Pour le savoir, je vous proposais la semaine dernière un petit quiz. Quelques jours plus tard, j’apportais les réponses dans un article qui rappelait que le conte est beaucoup plus vieux qu’il n’en a l’air, et qu’il en existe de multiples versions. Aujourd’hui, il est temps de faire le point sur vos réponses…

Lire la suite

Qu’est-ce que la traductologie ?

Poursuivant mon petit panorama destiné à vous procurer un aperçu de la vastitude de la recherche en littérature, je vais vous parler de traductologie. Plus précisément, je vais m’appuyer sur une vidéo en ligne de Jean-Yves Masson, professeur de Littérature comparée en Sorbonne, et grand spécialiste de la question. Puisse ce modeste article aider à faire connaître cet aspect fort intéressant de la recherche dans le domaine des Lettres.

Lire la suite

D’Apulée à Disney : la véritable histoire de La Belle et la Bête

Si l’on vous demande de nommer de grands conteurs, il vous viendra sans doute les noms du Français Charles Perrault, des frères Jacob et Wilhelm Grimm, de nationalité germanique, ou encore du Danois Hans Christian Andersen. Pourtant, le très célèbre conte de la Belle et la Belle n’est d’aucun de ces trois conteurs. On considère généralement qu’il est de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Quelques précisions…

Lire la suite

Dix bonnes raisons de lire Maulpoix

Jean-Michel Maulpoix est l’auteur de ce blog auquel j’ai consacré le plus grand nombre d’articles. Il n’y a rien d’étonnant à cela, vu que c’est un très grand poète contemporain, que j’admire au point de lui avoir consacré ma thèse de doctorat. Je voudrais à mon tour vous faire aimer ce poète. J’ai donc sélectionné dix bonnes raisons de lire ses ouvrages.

Lire la suite

Envie d’être informés des actualités du blog ?

Pour faciliter les choses, j’ai mis en place un nouveau moyen de « suivre » ce blog : j’ai créé le groupe Amis de « Littérature Portes Ouvertes » sur Facebook. En adhérant au groupe, vous serez tenus au courant des dernières publications et échanger autour de la littérature ! Et vous pouvez y inviter vos amis 😉

C’est par ici : https://www.facebook.com/groups/119757398671851/

Jean-Michel Maulpoix (Wikipédia)

Je contemple dans le langage le bleu du ciel.

Les mots ne me seraient d’aucun prix s’ils se résignaient à nommer ou décrire ce qui est, au lieu de se précipiter vers ce qui n’est pas. Leur aveuglement convient à l’irréductible rêveur que je suis. Ils ont leur manière propre de dissiper le mystère en l’aggravant et de ne rien me donner à voir dont ils n’aient tout d’abord déformé les traits. Je sais leurs tromperies et m’y suis résigné. Je ne compte plus m’approprier ce que je nomme : il me suffit d’esquisser le geste de le toucher des mains. Ne fût-ce que pour en aviver la douleur, je concède au langage le soin de courtiser l’impossible. Jamais l’écriture n’est trop riche de désirs ni de mensonges pour fait de ses masques un usage tragique. Sachant sa vanité, il n’y renonce point mais la cultive comme un poison. Dès lors, rien ne l’obsède davantage que cette duplicité à quoi il reconnaît qu’il est en passe de devenir un homme. »

Jean-Michel Maulpoix, Une histoire de bleu (1992),
Paris, Gallimard, coll. « Poésie », 2005, p. 107.

Quiz de l’été : la Belle et la Bête

Le conte de La Belle et la Bête a été rendu célèbre par la version animée de Walt Disney (1991), portée au cinéma en mars dernier par le réalisateur Bill Condon, avec la belle Emma Watson dans le rôle principal. Cependant, moins nombreux sont ceux qui connaissent la version originale, publiée au XVIIIe siècle par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Connaissez-vous bien l’histoire originale ? Ce petit quiz vous permettra de tester vos connaissances… Les réponses seront communiquées, dans quelques jours, par un nouvel article.

Lire la suite

Doublets lexicaux (suite) : suspecter et soupçonner

Je vous parlais naguère des doublets lexicaux, ces mots jumeaux qui proviennent d’un même étymon. Il y en a plein : copain et compagnon, frêle et fragile, ou, pour faire référence à mon récent article sur les gros mots, pute et putain. Eh bien, si je vous en reparle, c’est que le blog « Une espèce de blog » vient de publier un article sur suspecter et soupçonner. Qui sont, eux aussi, des jumeaux. J’en profite pour vous signaler que ce blog mérite d’être parcouru, les articles sont souvent tout à la fois instructifs et drôles, et traitent généralement de curiosités de la langue française.

https://unespecedeblog.wordpress.com/2017/08/10/suspecter-ou-soupconner/

Tout, tout, tout sur… les gros mots

Profitons de l’été pour nous intéresser à un sujet beaucoup plus léger qu’habituellement. Je veux parler des gros mots. Ceux que l’on n’entend pas dans une conversation polie. Pourtant, ces mots ont, eux aussi, une étymologie, une histoire, parfois tout aussi complexe que celle de vocables plus raffinés. Et souvent, tout aussi difficile à établir, voire davantage, étant donné que ces mots ont tendance à être plus employés à l’oral qu’à l’écrit. Oreilles sensibles, s’abstenir…

Lire la suite

Qu’est-ce qu’un roman d’aventures coloniales ?

Faire de la recherche en lettres, c’est généralement se spécialiser dans l’étude d’un genre, d’un thème, d’une période. Cherchant à faire connaître ce domaine passionnant auprès d’un plus large public, je vais aujourd’hui vous parler des recherches de Jean-Marie Seillan, professeur émérite à l’Université de Nice. Il s’est en effet intéressé au roman d’aventures coloniales, un genre en pleine expansion au XIXe siècle.

Lire la suite

L’embrouillamini de l’apposition

La notion grammaticale d’apposition ne paraît pas, à première vue, poser problème, et pourtant, des difficultés surgissent qui tiennent surtout, à mon sens, d’une différence entre ce que l’on apprend (du moins ce que j’ai appris) dans les cycles primaire et secondaire, et ce que l’on enseigne à l’université. Quelques explications.

Lire la suite

Brève présentation d’Yves Bonnefoy

Je viens de recevoir un message me demandant des précisions sur le poète contemporain Yves Bonnefoy, cet auteur étant actuellement au programme de l’agrégation de Lettres au Maroc. Afin d’aider nos amis marocains dans la préparation de ce concours, et plus largement à l’intention de tous ceux qui s’intéressent à la poésie, voici quelques mots de présentation.

Lire la suite