Archives du mot-clé littérature

A propos de « l’Échiquier du Mal » de Dan Simmons

Trois retraités se retrouvent pour se raconter leurs dernières nouvelles. Melanie Fuller, Nina Drayton et Willi Borden sont amis de très longue date. Ils se connaissaient déjà avant-guerre, et, depuis, aiment à se retrouver de temps à autre. Comme de nombreuses personnes de leur âge, ils se rencontrent aussi pour jouer. Mais ces retraités-là ne jouent pas au bridge ou à la belote. Ils s’affrontent dans des parties bien plus dangereuses, surtout pour ceux qui croisent leur chemin…

Lire la suite

Publicités

Poème pacifiste

Je feuillette en ce moment les Chansons des rues et des bois de Victor Hugo. Un très beau recueil de poèmes plutôt légers et agréables à lire. Celui que je m’apprête à citer ne déroge pas à la règle : le choix d’un vers court, l’heptasyllabe, préserve de toute grandiloquence. Pourtant, c’est un message très sérieux que le poète veut faire passer : il montre l’imbécillité des guerres. Les humains insensés se montrent sourds au chant de l’alouette…

Lire la suite

Qu’est-ce qu’un roman d’aventures coloniales ?

Faire de la recherche en lettres, c’est généralement se spécialiser dans l’étude d’un genre, d’un thème, d’une période. Cherchant à faire connaître ce domaine passionnant auprès d’un plus large public, je vais aujourd’hui vous parler des recherches de Jean-Marie Seillan, professeur émérite à l’Université de Nice. Il s’est en effet intéressé au roman d’aventures coloniales, un genre en pleine expansion au XIXe siècle.

Lire la suite

Connaissez-vous Fabre d’Eglantine ?

C’est un fait : le dix-huitième siècle est davantage réputé pour ses philosophes et ses penseurs que pour ses poètes. Le siècle des Lumières a pourtant eu ses poètes. Aujourd’hui, je vous présente un poème de Fabre d’Églantine, surtout connu pour avoir été l’inventeur du calendrier républicain.

Lire la suite

Un poète contemporain : Benoît Conort

Auteur de cinq recueils dont plusieurs ont été couronnés par des prix, Benoît Conort est l’une des voix majeures de la poésie française contemporaine. Son ami Jean-Michel Maulpoix le classe parmi les nouveaux lyriques, aux côtés de Jean-Pierre Lemaire, Guy Goffette, James Sacré ou encore Yves Leclair. Sa poésie est fortement marquée par les thèmes du deuil et de la mort.

Lire la suite

Le chant du bouc

Athènes, bien longtemps avant Jésus-Christ. Une foule compacte se presse sur d’imposants gradins. C’est une curieuse scène que contemple le public, quoique ce dernier ne paraisse pas étonné outre mesure : la voici en effet peuplée de bien étranges créatures. Jugez plutôt : en dessous de leur visage et de leur buste d’apparence humaine, apparaissent des pattes de bouc velues ! Les acteurs, ainsi déguisés, représentent des satyres. Ce chœur interprète un dithyrambe, en l’honneur de Dionysos.

Lire la suite

Une rose (Pixabay)

« La rose est la source
Le centre du temps
Le soleil la trousse
Pour mourir dedans.

T’as des bégonias
Plein les jambes plein
Le dessous des bras
D’autres dans les seins

Le taureau dessine
Un geste précis
Et rouge assassine
Le monde et midi »

James Sacré, Le taureau, la rose, un poème,
Cadex éditions, 1990, p. 32.

Connaissez-vous « La Plume Francophone » ?

Je viens de découvrir un blog d’une très belle qualité. Il s’agit de la Plume Francophone, créé en 2006 par plusieurs étudiants qui se sont rencontrés sur les bancs de la Sorbonne, et qui partageaient une même passion pour les littératures francophones.

Lire la suite

A lire : le top10 du « Cactus Sahélien »

Afrique (Pixabay)

Je viens de découvrir un article de blog très intéressant, puisqu’il s’agit d’un « top 10 » du roman africain du XXe siècle. Dans la mesure où, cette année, le continent africain est mis à l’honneur par le Printemps des Poètes, je vous invite à découvrir cette sélection.

Lien : « Top 10 des livres de la littérature africaine à lire au moins une fois dans sa vie », par « Le Cactus Sahélien », blogueur de Niamey (Niger).

Danse et poésie : James Sacré

Je me permets de relayer cette information : Béatrice Bonhomme, poète et professeur de littérature française à l’Université de Nice, interviendra le mardi 14 mars 2017 au sujet de la poésie de James Sacré, dans une conférence intitulée « James Sacré : des gestes et des mots », dans le cadre du séminaire « Articuler danse et poésie » actuellement en cours au sein du Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts Vivants (CTEL) de l’Université de Nice.

  • Date : mardi 14 mars 2017
  • Heure : de 10 h à 12 h
  • Lieu : Faculté de Lettres, Bd. Edouard Herriot, Nice – Salle 218 Extension

La prose aux accents poétiques de Tayeb Saleh

article-afriqueJ’ai découvert récemment une citation dont l’auteur est Tayeb Saleh. Une petite recherche sur Wikipédia m’apprend que c’est un écrivain soudanais, considéré par l’encyclopédie comme « l’un des plus grands écrivains arabes » (1929-2009). Ce qui tombe bien, puisqu’à l’approche du Printemps des Poètes 2017, le blog « Littérature Portes Ouvertes » se met à l’heure de l’Afrique.

Lire la suite

Lire la poésie d’Aimé Césaire

Aimé Césaire est une grande voix de la poésie française du XXe siècle. Il fait partie des poètes qui seront célébrés par le Printemps des Poètes, dont la thématique est cette année « Afrique(s) ». L’ensemble de son œuvre poétique a été réunie aux éditions du Seuil en 1994 et rééditée en 2006.

Lire la suite

Un recueil contemporain : Bernard Noël

Je voudrais vous présenter aujourd’hui un petit recueil que j’ai sous les yeux, publié par Bernard Noël et illustré par Véronique Sablery aux éditions Dana. Il s’intitule Un regard en abîme.

Lire la suite

Une réécriture volcanique de Phèdre

Parmi les « objectifs 2017 » que je m’étais fixés dans un précédent article, il y avait celui de consacrer une part plus importante au théâtre et au roman. Je voudrais donc vous parler aujourd’hui d’une pièce de théâtre que j’ai eu l’occasion de lire il y a quelques années, lorsque je préparais mon cours sur les « problématiques du théâtre et de la théâtralité ». Il s’agit de Volcan, de Philippe Minyana.

Lire la suite