Qui suis-je

Je m’appelle Gabriel Grossi.

Passionné de littérature, j’ai soutenu en janvier 2015, à l’Université de Nice, une thèse de doctorat en Langue, Littérature et Civilisation françaises, sous la direction de Mme Béatrice Bonhomme, intitulée La Basse continue dans l’œuvre poétique de Jean-Michel Maulpoix.

Pendant la préparation de mon doctorat, j’ai enseigné au sein des Départements de Lettres modernes et d’Information-Communication de l’Université de Nice, à toutes les échelles d’enseignement depuis la L1 jusqu’au M2.

Ce blog me permettra de faire connaître à un public plus large la littérature en tant que domaine de recherche et source de plaisir.

Who am I ?

My name is Gabriel Grossi. I love reading and studying literature. I defended in January 2015, at the University of Nice, a doctoral thesis in French Literature, under the supervision of Mrs. Béatrice Bonhomme, entitled The Basso continuo in the poems by Jean-Michel Maulpoix.

I taught for several years at the University of Nice, in the Departments of French Literature and Information-Communication, at all teaching levels from L1 to M2.

I hope this blog will help you to discover French literature and contemporary poetry.

Chi sono ?

Mi chiamo Gabriel Grossi.

Appassionato di letteratura, ho difeso a gennaio 2015, presso l’Università di Nizza, una tesi di dottorato in letteratura francese, sotto la supervisione della Professoressa Béatrice Bonhomme, intitolata Il basso continuo nel lavoro poetico di Jean-Michel Maulpoix.

Durante questo periodo, ho insegnato nei Dipartimenti di Letteratura Francese e Informazione-Comunicazione dell’Università di Nizza, a tutti i livelli di insegnamento da L1 a M2.

Questo blog mi permetterà di presentare la letteratura francese e la poesia odierna ad un pubblico più vasto.

25 commentaires sur « Qui suis-je »

  1. Jean-Michel Maulpoix et son « lyrisme critique » m’inspireront toujours autant.
    J’ai d’ailleurs la chance de l’avoir en tant que professeur d’écriture créative à l’Université Sorbonne Nouvelle; il est certes abrupte dans ses critiques mais il sait faire preuve de discernement.

    Mes amitiés,
    Benjamin Duburcq

    Aimé par 1 personne

      1. Merci de votre attention …

        La présentation du conte par Blandine :

         » Chez les ours blancs d’Arctique, il est une si vieille prophétie qu’elle en a été oubliée… Pourtant, le moment est venu de sa révélation ! Le réchauffement climatique les menace, eux… mais aussi toute la vie sur la banquise.

        Il est dit que lorsque la mort guettera, la colère grondera, l’espoir dépérira, un jeune ourson taché au front trouvera la force et les mots pour rétablir la paix et l’harmonie.
        Le chemin de deux étoiles violettes il devra suivre pour aller, loin de chez lui et de ses repères, à la rencontre des autres, animaux mais surtout Hommes.
        Il faudra du temps pour que la prophétie se réalise, celui de l’espoir que portent en leur sein les jeunes générations…

        Les ours polaires sont le symbole du réchauffement climatique, des bouleversements que la planète subit sous l’action passée et actuelle des Hommes.
        Ynami est un album (dès 6 ans) à la fois accusateur et espérant, servi par de superbes illustrations « glacées » en bleu et blanc.  »

        c@t
        alain l.

        Aimé par 1 personne

  2. Gabriel,merci de signaler que le vendredi 28 septembre à 20 heures nous projetons avec Georges Sammut deux films à la Galerie Depardieu,6 rue du docteur Jacques Guidoni.
    Deux films rares !
    Mémoires d’ombres : Ce film s’attache à la fondation de l’Internationale Situationniste le 27 juillet 1957 à Cosio d’Arroscia en Italie avec le témoignage exclusif de Piero Simondo l’un des fondateurs de ce mouvement de critique sociale sans équivalent.
    Ivres du vin d’aimer : Michèle Mochot, peintre et chanteuse bohème rencontra Guy Debord l’auteur de La société du spectacle et Michèle Bernstein son épouse en 1957.

    Aimé par 1 personne

  3. Gabriel,
    Je te signale car cela peut t’intéresser ainsi que les amis de littératureportes ouvertes que le samedi 17 novembre entre 11h et12h30 nous présentons 3 films à la Maison des Associations place Garibaldi dans le cadre du festival OVNI :
    L’Autre Vincent d’après Van Gogh ou le suicidé de la société d’Antonin Artaud.
    Roger Gilbert-Lecomte, phrerange irrémédiable : en hommage au poète junkie du mouvement du Grand Jeu
    Ici ailleurs : une jeune femme ingère un champignon hallucinogène. S’ouvrent alors les portes de la perception. Des voix lui portent la parole poétique d’Arthur Rimbaud et les dessins mescaliniens d’Henri Michaux.
    Alors au 17 j’espère et merci de diffuser l’information
    cordialement
    Daniel Cassini

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,
      Mon blog est plutôt destiné à contenir mes propres écrits que ceux des autres, mais je suis allé voir votre propre blog, et je l’ai trouvé très intéressant ! Son visuel est beau, et j’ai bien aimé certains textes. Continuez comme ça ! Je vais ajouter votre blog à la liste des liens à droite de l’écran.

      J'aime

  4. Bonjour Gabriel,

    merci pour tous ces articles, ces citations, ces réflexions!
    je trouve très intéressant ce que vous faites, cela donne des pistes parfois, ou me fais connaître un auteur.
    Je découvre que vous êtes sur twitter aussi, ça y est, vous avez une abonnée de plus!

    Merci encore infiniment pour ce partage!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s