Archives pour la catégorie Période contemporaine (Fin XXe et XXIe siècles)

Violence(s) de Paule Andrau

Violence(s) est un roman écrit par une femme, qui parle de plusieurs destinées féminines croisées, plusieurs destins tragiques. Il traite de la violence subie et provoquée par les femmes. Si j’ai été attiré par ce titre, c’est qu’il a été écrit par Paule Andrau, qui a été mon professeur de Lettres en hypokhâgne et en khâgne au Lycée Masséna de Nice.

Lire la suite

Inclassables poètes contemporains ?

S’intéresser à la production contemporaine, c’est nécessairement aborder un ensemble foisonnant, non encore décanté par le temps, non encore cartographié par la recherche. Aussi, il est souvent noté le fait que les esthétiques personnelles prévalent avant toute autre considération, rendant impossible le classement en « mouvements » littéraires. Pour autant, la poésie contemporaine n’est pas la jungle annoncée.

Lire la suite

Nuit de la lecture : hommage à Christian Bobin

Une fois n’est pas coutume, le dernier « Jeudi des mots » s’est tenu un vendredi soir. Le lieu, lui, est resté inchangé : le café « Chez Pauline », rue Bavastro à Nice, à proximité du port. Et, à l’occasion de la « Nuit de la lecture », les membres du « Jeudi des mots » se sont associés avec « Les mots à la bouche ». Au programme, en première partie, un hommage à Christian Bobin récemment disparu, et en deuxième partie, une lecture de textes sur le thème de la peur.

Lire la suite

« Le complexe de l’écrivain » d’Éric Dubois

Quand un poète écrit une nouvelle ou un roman, ça donne toujours quelque chose d’intéressant. Le complexe de l’écrivain, publié à la suite de Paris est une histoire d’amour (dont je vous parlerai une autre fois), aux éditions Unicité en 2022, se lit comme une nouvelle métadiscursive, où le sujet central est le livre même qu’on a entre les mains.

Lire la suite

Christian Bobin à l’honneur du prochain « Jeudi des mots »

Né en 1951, Christian Bobin est décédé en novembre dernier à l’âge de 71 ans. Il laisse une œuvre conséquente, riche d’une soixantaine de romans et essais, et d’une dizaine de recueils poétiques, parus entre 1986 et 2022.

Lire la suite

Connaissez-vous Emanuela Rizzo ?

J’ai découvert Emanuela Rizzo sur les réseaux sociaux, pendant le confinement. Cette poétesse italienne, qui vit à Parme, a en effet voulu instiller un peu de poésie pendant cette sombre période d’enfermement.

Lire la suite

Les « Respirations » de Robert Nicolaï

Robert Nicolaï, né à Toulon en 1945, est surtout connu en tant que linguiste, spécialiste des langues africaines et en particulier du songhay. Il est Professeur émérite de l’Université de Nice et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Mais il est aussi poète, et il m’a proposé de publier ici l’un de ses poèmes.

Lire la suite

Théâtre : Un air de famille

Aller au théâtre est un plaisir que je ne m’offre pas assez souvent. Samedi soir, j’ai profité de ce début de vacances scolaires pour aller au Théâtre de l’Eau-Vive, boulevard Carabacel, à Nice. Dans cette salle intimiste, le public se trouve au plus près des comédiens. Le cadre parfait pour voir Un air de famille d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, dans une interprétation du Collectif du Trom, mise en scène par Fabienne Gardon.

Lire la suite

Michel Collot et James Sacré à l’université de Nice

Ce sont deux grandes pointures dans leur domaine. James Sacré et Michel Collot interviendront les 24 et 25 novembre à la faculté des lettres de Nice. Nul doute que s’y tiendront des échanges d’une grande richesse.

Lire la suite

Connaissez-vous Patrick Joquel ?

Je vous présente aujourd’hui un poète qui m’intéresse à plus d’un titre, puisqu’il est à la fois un auteur qui a publié de très nombreux ouvrages, et un enseignant — aujourd’hui retraité — qui a travaillé, pendant toute sa carrière, à la diffusion de la poésie auprès du jeune public. Patrick Joquel, né à Cannes en 1959, est attaché aux paysages maralpins, mais se révèle également habité par le nord de l’Angleterre et par le Sénégal. Je suis très heureux qu’il ait accepté de répondre à mes questions, et je l’en remercie.

Lire la suite

Connaissez-vous Christophe Condello ?

J’ai découvert le poète que je vais vous présenter aujourd’hui parce qu’il est un lecteur fidèle de ce blog. Lui-même blogueur, il s’attache à présenter la poésie des autres à travers de petites « mises en lumière », qu’il diffuse également sur Facebook. Né en France, il vit et travaille au Québec. Il a gentiment accepté de répondre à quelques questions, et il a même proposé quelques poèmes que je puisse publier. Qu’il en soit ici vivement remercié.

Lire la suite

Connaissez-vous Narki Nal ?

Ce jeudi 27 octobre, à 18 h 30, le café culturel « Chez Pauline » accueillera un nouveau « Jeudi des mots » animé par Marilyne Bertoncini. La soirée sera consacrée à la présentation du recueil Brûler de Narki Nal, récemment paru aux éditions Oxybia.

Lire la suite

Sylvestre Clancier à l’honneur dans Nu(e)

Un nouveau numéro de la revue Nu(e) est paru lundi dernier. Cette revue de poésie, créée par Béatrice Bonhomme et Hervé Bosio en 1994, est passée au format numérique depuis quelque temps. Désormais hébergée par Poezibao, elle propose des poèmes, des entretiens, des études critiques et des contrepoints plastiques. Chaque numéro est consacré à un poète. Sylvestre Clancier est à l’honneur de ce tout récent numéro.

Lire la suite

La supplique d’Emmanuel Godo

Être ému, presque jusqu’aux larmes, par un poème, est un délice assez rare. Cela m’est arrivé, ces derniers temps, en écoutant, dans l’église d’Aiglun, le poète Emmanuel Godo lire sa « Supplique pour mourir dans un merci », un poème extrait de Je n’ai jamais voyagé (Gallimard, 2018). Lorsque cela arrive, il importe de relire, par la suite, le poème, avec attention, à tête reposée, et de chercher à rendre compte de cette émotion. Je vous propose donc aujourd’hui un modeste commentaire de ce poème.

Lire la suite

Lumineux Emmanuel Godo

Emmanuel Godo, poète, professeur de lettres en classes préparatoires au lycée Henri IV, était invité, dimanche 31 août, à présenter son univers poétique, au village d’Aiglun, sur l’invitation de Patrick Quillier, lui-même poète, professeur émérite et membre du conseil municipal. Nous avons assisté à un très beau moment de poésie, marqué par l’aisance lumineuse et sincère d’Emmanuel Godo.

Lire la suite

Michel Saint-Dragon à la Trésorerie

Nice, 13 rue Trachel, le 29 juillet, un peu avant 19 h. J’arrive devant une devanture couverte de fleurs et de livres. L’enseigne indique « La Trésorerie ». Un espace associatif pour faire revivre le quartier de la gare. Ce soir, la scène est confiée à Michel Saint-Dragon, poète, performeur, slammeur, accompagné au violon par Sophie Allain. Avec, en première partie, un petit spectacle de Laurie Camous.

Lire la suite

Connaissez-vous Jean-Pierre Siméon ?

Longtemps directeur artistique du Printemps des Poètes, éditeur chez Gallimard, engagé dans des revues et maisons d’édition poétiques, Jean-Pierre Siméon, par ailleurs agrégé de Lettres modernes et formateur d’enseignants, a beaucoup œuvré pour la poésie contemporaine, pour la faire connaître, pour lui redonner sa place au sein de la Cité. C’est ainsi en tant qu’acteur culturel que j’ai d’abord rencontré le nom de Jean-Pierre Siméon. Il a été l’invité d’honneur du festival Poët Poët qui a eu lieu au printemps. Aussi ai-je voulu découvrir, au-delà du défenseur de la poésie, le poète lui-même. Quelques mots à propos des ouvrages récents de Jean-Pierre Siméon.

Lire la suite