Archives mensuelles : février 2020

Poët en vue !

Le programme des Journées Poët Poët

Le Printemps des Poètes approche. Comme chaque année, un peu partout en France, de très nombreuses manifestions viendront mettre un peu de poésie dans nos vies. Pour ma part, je suis chaque année le festival organisé par la compagnie « Une petite voix m’a dit » dans les Alpes-Maritimes. De Mouans-Sartoux à Saorge en passant par Nice et La Gaude, ce festival se tient aux quatre coins du département, pour le plus grand bonheur des petits comme des grands.

Lire la suite

Poésie et bonheur

Nous sommes habitués à nous faire du poète l’image d’un être tourmenté, malmené par sa sensibilité exacerbée, assailli par des émotions contradictoires, hanté par une quête de l’indicible qui ne lui laisse aucun répit. Associer poésie et bonheur ne va donc pas de soi. C’est pourtant la problématique choisie par un colloque international conjointement mené par les universités de Nice et de Naples. Côté niçois, c’est une équipe menée par Josiane Rieu, spécialiste de la poésie du XVIe siècle, qui s’est penchée sur la question. De ce colloque qui s’est déroulé ce vendredi 21 février 2020 à la Faculté des Lettres de Nice, je n’ai pu assister qu’aux interventions de l’après-midi, et c’est donc de ces cinq exposés que j’entends rendre compte à présent.

Lire la suite

Parler de ce qui n’existe pas

Les langues ont ceci de merveilleux qu’elles permettent de parler de la diversité du monde réel, dans toutes ses formes et ses nuances, mais aussi d’instaurer un monde virtuel, qui n’a d’autre existence que verbale. Le langage, volontiers, se prête à la fiction, aux hypothèses, aux jeux d’imagination, aux doutes… Je voudrais aujourd’hui explorer avec vous les moyens dont dispose la langue française pour évoquer ce qui n’existe pas, en centrant mon exposé sur la capacité des verbes à désigner des actions qui n’ont jamais eu lieu (et n’auront jamais lieu). Ce sera une occasion de parler de conditionnel, de subjonctif, d’infinitif, notamment, d’une manière sans doute un peu différente des présentations plus scolaires. Le but de cet article est de montrer en quoi la langue française ne saurait se contenter du seul mode indicatif.

Lire la suite

Le soleil baudelairien

Charles Baudelaire est surtout connu pour être le poète de la ville moderne. Ce qui l’intéresse, c’est avant tout le monde grouillant des villes, avec ses masses de pauvres et de petites vieilles, ses foules bruyantes où l’on distingue le cri du vitrier. Mais cela n’empêche pas le poète d’écrire aussi sur la nature, quoique beaucoup plus rarement, et c’est ainsi que le deuxième poème des Fleurs du mal s’intitule très sobrement « Le soleil ». Sans doute s’agit-il là d’un thème beaucoup plus traditionnel que l’agitation du monde moderne. Aussi pourrons-nous nous demander ce qui a motivé Baudelaire à écrire un poème sur le soleil.

Lire la suite


« Les mots me viennent par vagues. Ils voudraient dire des choses que je ne maîtrise pas. Ils tâtonnent, ils palpent le vide et tout à coup s’enfièvrent pour une image qu’ils ont prise pour la vérité. Je m’y abandonne aux courants de lumière et de vent. À vrai dire, j’y cherche tes lèvres. »

Jean-Michel Maulpoix, L’instinct de ciel, Paris, Mercure de France,
rééd. 2005, Paris, Gallimard, coll. « Poésie », III-5.

Le théâtre d’aujourd’hui

La plupart d’entre nous connaît mieux le théâtre d’il y a quatre siècles que celui d’aujourd’hui. Nous avons tous déjà lu, de gré ou de force, une pièce de Molière, de Racine ou de Hugo, mais nous sommes souvent peu au fait du théâtre d’aujourd’hui. Nos connaissances s’arrêtent souvent aux années cinquante, marquées d’une part par Sartre et Camus, d’autre part par les Beckett, Ionesco et consorts. Ce qui laisse à peu près 70 ans de création théâtrale à explorer…

Lire la suite

Poésie et courage: Jean-Michel Maulpoix

Il ne vous aura pas échappé que le thème du prochain printemps des poètes allait être le courage. C’est pourquoi je publie depuis ces derniers mois toute une série d’articles sur ce thème. Car, en dépit peut-être de ce que les stéréotypes veulent faire croire, les poètes sont des êtres courageux. Aujourd’hui, je voudrais vous parler de Jean-Michel Maulpoix, dont l’œuvre permet d’aborder le thème du courage.

Lire la suite