Archives mensuelles : juillet 2015

Poésie des figures de style

En parcourant les dictionnaires de poétique et de rhétorique, comme par exemple celui de Georges Molinié, on peut s’éprendre du caractère poétique et mystérieux des noms de figures de style. Ah, l’adynaton, l’anacéphaléose, le paryponoïan, le diasyrme, l’hendiadyn, l’homéotéleute, l’hypallage, l’hypozeuxe ! Et l’oxymoron ! Et le zeugme !

Lire la suite

Publicités

« J’aime que le papillon de nuit fasse preuve d’un souverain mépris à l’égard de nos occupations savantes et choisisse de vivre à l’heure frileuse où les hommes ronflent sur le dos pour la plus grande joie des étoiles moqueuses et de la mort. »

Jean-Michel Maulpoix, La Parole est fragile,
Manier-Mellinette, Imprimerie de Cheyne, Le Chambon sur Lignon, 1981, III-1, p. 27.

Les expos à voir cet été !

Le site « Je t’enculture » propose quelques expos à voir cet été, un peu partout en France et à l’étranger. Je me permets de « rebloguer » ce billet car cela pourrait vous intéresser !

Je t'enculture !

C’est les vacances !!!

Mais ne vous inquiétez pas nous sommes là pour vous donner quelques idées pour occuper les quelques moments libres entre grasses matinées, siestes et apéros. Les expositions ne manquent pas et, où que vous soyez, il y aura bien un musée accueillant pour répondre à  vos désirs impérieux de culture artistique. Aussi, voici quelques idées qui, loin de vous fournir un calendrier exhaustif, vous permettront de suivre quelques pistes.

A Paris le choix reste grand comme toujours mais je vous recommande de vous rendre à La Maison Européenne de la Photographie qui nous convie à profiter délicieusement de  »la vie en couleur » grâce à  Lartigue. Allez y en Métro car vous pourrez, du même coup, profiter de l’exposition photographique en partenariat avec la RATP qui est pour cette fois consacrée à Bruce Gilden invité à évoquer la mobilité urbaine en une quarantaine de clichés dispersés sur une…

View original post 428 mots de plus

Leçon de soutien et de maintien

Des craies (Taken,  Pixabay , libre de réutilisation)
Des craies (Taken, Pixabay , libre de réutilisation)

Il y a une erreur d’orthographe que je rencontre de plus en plus souvent, et qui mérite, sans doute, un petit éclaircissement.

Alors voilà : les mots maintien et soutien sont fréquemment écrits, de façon fautive, « maintient » et « soutient ».

Lire la suite

« Je me souviens qu’un été récent, alors que je marchais une fois de plus dans la campagne, le mot joie, comme traverse parfois le ciel un oiseau que l’on n’attendait pas et que l’on n’identifie pas aussitôt, m’est passé par l’esprit et m’a donné, lui aussi, de l’étonnement. »

Philippe Jaccottet, « Le mot joie », Pensées sous les nuages,
dans A la lumière d’hiver, suivi de Pensées sous les nuages,
Gallimard, coll. « Poésie », 1994, p. 121.

Brin d’herbe et ours brun: comment prononcez-vous ?

Chers lecteurs, je voudrais aujourd’hui vous demander votre avis à propos d’un détail de  prononciation de la langue française. Alors voilà : j’ai lu dans plusieurs manuels que la distinction entre les sons in [ɛ̃] et un [œ̃] tendait à s’estomper en français. De fait, mon dictionnaire des rimes fait rimer « coquin » avec « quelqu’un« , « romain » avec « auto-immun« .

« Un brin d’herbe » et « un ours brun », en transcription phonétique

Lire la suite

Un poète contemporain : Salah Stétié

Salah Stétié est un poète contemporain  né en 1929. Il appartient donc à la même génération que Philippe Jaccottet, Yves Bonnefoy ou encore André du Bouchet. Sa naissance à Beyrouth, sa carrière de diplomate, sa connaissance des cultures européennes et arabes font de lui un « passeur des deux rives », pour reprendre l’expression employée par Béatrice Bonhomme dans l’une de ses conférences.

Lire la suite

Un entretien entre Jean-Michel Maulpoix et Alí Calderón

Le mois dernier, la revue mexicaine en ligne Círculo de Poesía a interrogé le poète français contemporain Jean-Michel Maulpoix. L’entretien a été conduit par Alí Calderón.

Cet entretien a porté sur le lyrisme, notion chère au poète puisque celui-ci lui a consacré de nombreux essais, dont le volume Du Lyrisme, paru en 2000 aux éditions José Corti. Jean-Michel Maulpoix rappelle qu’on ne peut réduire le lyrisme à la seule expression de la subjectivité, au pathos et à l’émotivité. Il revendique un « lyrisme critique », qui interroge ses propres pratiques tout en demeurant attentif à l’altérité.

Entretien avec Béatrice Bonhomme, poète et chercheur en Lettres

Béatrice Bonhomme, poète, est professeur à l’Université Nice Sophia-Antipolis, où elle a dirigé pendant plusieurs années le Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature (CTEL) et créé un axe de recherches sur la poésie, « Poïéma ». Elle a fondé avec Hervé Bosio la revue Nu(e), qui publie depuis plus de vingt ans des numéros centrés sur un poète contemporain, en rapprochant poètes, critiques et plasticiens. Un ouvrage collectif sur son œuvre est récemment paru aux éditions Peter Lang. Elle a dirigé ma thèse sur Jean-Michel Maulpoix, et a gentiment accepté cet entretien.

Lire la suite