Archives mensuelles : avril 2016

Plussoyer ou plussoir ? Un ovni linguistique

Dans les discussions en ligne, pour signifier que l’on est parfaitement d’accord avec les propos d’un interlocuteur, on écrit parfois « +1 », comme pour s’ajouter à la liste de ceux qui partagent l’avis exprimé. Cela a donné lieu à un intéressant néologisme : le verbe « plussoir » ou « plussoyer »

Lire la suite

Le poème d’à-côté : Les autres « Fleurs du Mal »

Les Fleurs du Mal sont sans doute LE recueil le plus connu et le plus enseigné en France. Il y a des raisons à cela, à commencer par le fait que le chef-d’œuvre baudelairien est l’un des grands titres de la poésie moderne. Cependant, ce sont souvent les mêmes poèmes et les mêmes extraits qui apparaissent dans toutes les anthologies. Dans la logique de notre rubrique « Le poème d’à côté », essayons de découvrir un autre Baudelaire…

Lire la suite

Les contes traditionnels (solutions du jeu)

Ils nous paraissent familiers, tant ils ont bercé notre enfance. Pour autant,  connaissons-nous vraiment bien les contes traditionnels ? Les dessins animés leur sont-ils fidèles ? Ont-ils uniquement un intérêt pour les enfants ? La semaine dernière, je proposais un petit quiz sur les contes traditionnels : il est temps d’apporter les réponses…

Lire la suite

« Regarder la mer la mort dans le dos n’est donc pas céder à la mélancolie. J’ai le désir d’une écriture qui tire au clair : qui clarifie et qui conduise du côté de la clarté. Ni obscure, ni obscurantiste. Qui parle avec simplicité. Et trace des lignes claires de signes sombres. »

Jean-Michel Maulpoix, Le voyageur à son retour, Le Passeur, 2016, p. 79.

Poésie et peinture : les « livres de dialogue »

La présence d’illustrations dans les livres ne date pas d’hier : que l’on songe aux manuscrits enluminés du Moyen Âge pour s’en convaincre. Mais il est une pratique assez particulière, en ce qu’elle relève du dialogue de deux artistes : la création à quatre mains d’un livre par un poète et un artiste plasticien.

Lire la suite

« Aux lecteurs

Je vous écris de près
entre votre malheur et votre peau

Entre
j’essaie de mettre un tournesol

Je n’ose pas
employer de grands mots en voyage magnétique
des mots orgueilleux d’être
pour affréter les invisibles continents

Vous
moi
c’est ovation timide vers le monde. »

Marie-Claire Bancquart, « Aux lecteurs »,
dans Partition, Paris, Belfond, 1981, p. 105.

Quiz du printemps : les contes traditionnels

Tout le monde a déjà entendu parler de la Belle au bois dormant, de Cendrillon ou encore de Riquet à la houppe. Cela fait partie d’un savoir populaire, transmis de génération en génération par les familles, les écoles, mais aussi par de nombreuses réécritures, parodies, adaptations télévisuelles. Pour autant, connaissez-vous vraiment les contes traditionnels ? Ce petit quiz devrait vous permettre de le savoir…

Lire la suite

Lire Lovecraft sur son ordinateur

signs-25066_640 (2)H.P. Lovecraft (1890-1937) est un romancier bien connu des amateurs de fantastique et de science-fiction. Or, il se trouve que François Bon, romancier français contemporain et promoteur de la littérature sur Internet, est aussi l’un des traducteurs de Lovecraft. Il propose, sur son site Tiers-Livre, ses propres traductions en version numérique. Les abonnés du site auront accès à la version intégrale, mais de nombreux extraits sont accessibles gratuitement. En outre, certains textes sont également proposés sous forme de « vidéo-lecture », ce qui permet de les découvrir autrement.

Lire la suite

Un poème de Daniel Biga

Je vous ai déjà parlé ici ou de Daniel Biga, un poète français né en 1940 à Nice. Je vous propose aujourd’hui un poème extrait de Détache-toi de ton cadavre, recueil publié en 1998 et réédité en 2015 à la suite des haïkus de Le sentier qui serpente. J’ai choisi ce poème parce qu’il porte sur le nom même de Biga, ce qui n’est pas la moins bonne façon de faire connaissance avec ce poète, et parce qu’il est fort savoureux et plein de vie, à l’image du recueil entier.

Lire la suite

Le contemporain selon Lionel Ruffel

On trouve sur Internet quantité de réflexions fort intéressantes pour qui sait les trouver. Je vous propose aujourd’hui de découvrir, sur le site Vox Poetica, une passionnante réflexion sur ce qu’est le contemporain, par Lionel Ruffel, de l’Université Paris-VIII. Depuis quand parle-t-on de « contemporain » ? Qu’a-t-on entendu par là ? Comment se définit le contemporain ?

Poésie et simplicité

Il est des poètes virtuoses, dont le talent réside dans la capacité à utiliser toutes les ressources de la langue et de la versification pour produire des poèmes qui tiennent du tour de force. Dans un billet précédent, j’en montrais trois exemples, chez Ronsard, chez Baudelaire et chez Mallarmé. Mais il en est d’autres, et non des moindres, qui font au contraire le pari de la simplicité…

Lire la suite