Archives mensuelles : avril 2018

Connaissez-vous Clément Marot ?

Si l’on vous demande de citer un poète du XVIe siècle, peut-être vous viendra-t-il plus facilement les noms de Ronsard et de Du Bellay que celui de Marot. Pourtant, ce dernier est aussi un important poète. Né en 1496 et mort en 1544, il appartient à la première moitié du siècle. Son principal recueil, L’Adolescence clémentine, a été placé au programme de l’agrégation de lettres modernes en 2019.

Lire la suite

Un dictionnaire amoureux de la poésie

Définir la poésie est une entreprise interminable, tant il est vrai qu’elle excède toujours ce qui pourrait la circonscrire. Elle n’est réductible ni à une forme, ni à un genre, ni même à un ton ou des thèmes particuliers. Aussi la meilleure façon d’aborder la poésie est-elle encore d’en lire, de toutes époques et de toutes formes, ou même, mieux encore, d’en écrire. Jean-Michel Maulpoix vient de publier, en mars dernier, un petit ouvrage intitulé Les 100 mots de la poésie, dans la célèbre collection « Que sais-je ? » des Presses Universitaires de France. Un livre précieux pour tous ceux qui voudraient découvrir la poésie moderne et contemporaine.

Lire la suite

« Minerai noir » de René Depestre

René Depestre est un grand poète haïtien aujourd’hui âgé de quatre-vingt-onze ans. Il a été mis à l’honneur dans l’émission La Grande Librairie, où Gaël Faye, poète, chanteur, rappeur et écrivain, déclame l’un de ses poèmes, intitulé « Minerai noir », devant un public composé notamment de l’ex-ministre Christiane Taubira. Cet extrait de l’émission a été relayé sur Facebook, et je me permets de vous le faire découvrir à mon tour, car c’est un beau moment de poésie.

Lire la suite

« Des raisons de chanter » de Jean-Luc Despax

Une silhouette d’usine rouge avec un drapeau rouge : telle est la sobre illustration de couverture du recueil Des raisons de chanter de Jean-Luc Despax, paru aux éditions « Le Temps des Cerises » en 2012. La couleur est donc annoncée d’emblée : ouvrant le livre, on se dit qu’on va lire un poète de gauche. Qu’est-ce que ça veut dire, au juste ? Petit voyage au sein des soixante-dix poèmes de ce recueil…

Lire la suite

Le « squelette laboureur » de Baudelaire

Le poème d’à côté

Inutile de présenter Charles Baudelaire, qui fait partie des poètes les plus lus et les plus enseignés de toute la littérature française. Comme Victor Hugo et Arthur Rimbaud, il a donné son nom à des rues, des avenues, des établissements scolaires. Cependant, si certains poèmes comme « A une passante », « Une charogne », « Correspondances », « L’Albatros » ou encore « La chevelure » sont très célèbres, il est d’autres pièces qui le sont moins. Dans la logique de la rubrique « Le poème d’à côté », je vous invite aujourd’hui à découvrir le poème intitulé « Le squelette laboureur ».

Lire la suite

L’humain d’abord pour Sabine Venaruzzo

Je la connaissais pour être depuis de nombreuses années l’organisatrice des « Journées Poët Poët » dans la région niçoise (Nice, La Gaude, Saorge…). Sabine Venaruzzo, poète, comédienne, chanteuse, vient de publier, avec Rémy Masseglia, Gwen Masseglia et Raphaël Zweifel, un poème en vidéo, où l’image, la musique et la voix se marient. Son titre? « L’Humanité avant toute chose »…

Lire la suite

D’une inquiétude contemporaine

La poésie française contemporaine me semble profondément marquée par une certaine inquiétude, parfois exprimée de façon très vive, parfois de façon plus diffuse. Cette notion, qui faisait partie des concepts centraux de ma thèse de doctorat, peut s’appliquer, moyennant des différences qu’il ne s’agit pas de gommer, chez un grand nombre de poètes contemporains. Je voudrais donc insister aujourd’hui sur cette notion.

Lire la suite

Jean-Michel Maulpoix :

« Il reste tout là-haut de vieilles neiges perchées que l’on dit éternelles. Elles font briller les sommets de la montagne comme des pâtisseries recouvertes de sucre glace. Tard, elles restent allumées le soir, quand la vallée est déjà plongée depuis longtemps dans la pénombre. Il se pourrait qu’y veille un dieu chagrin et insomniaque dont cette lueur blanche éclaire le grimoire en qui il va chercher l’oubli des laideurs d’en bas. »

Jean-Michel Maulpoix, Pas sur la neige,
Paris, Mercure de France, 2004, p. 96.

Cyrano de Bergerac

Hier soir, je suis allé au théâtre. J’ai assisté à une représentation de Cyrano de Bergerac, la célèbre pièce d’Edmond Rostand, interprétée par la Compagnie « Le Petit Théâtre des affranchis », au Théâtre de l’Eau vive, boulevard Carabacel, à Nice, dans une mise en scène de Marx Concas.

Lire la suite

Reblogué : réparer le monde

vusurleWebJe me permets de vous signaler cet article du blog « BuencaRmino » selon lequel une tendance de la littérature du XXIe siècle serait de « reprendre pied dans le monde ». Il s’agit d’une note de lecture de Réparer le monde, la littérature française au XXIe siècle, par Alexandre Gefen (Corti). Une réflexion stimulante.

Réparer le monde — BuencaRmino

La poésie s’expose à Cap d’Ail

Ce mardi 10 avril après-midi, j’étais en sortie scolaire avec mes élèves, au Château des Terrasses, à Cap d’Ail. Ceux-ci étaient en effet invités à visiter une exposition à laquelle ils avaient participé. Dans le cadre du Printemps des Poètes, plusieurs classes de différentes écoles ont écrit des poèmes présentés à travers une production plastique. L’exposition représente l’aboutissement de ce projet de longue haleine.

Lire la suite

L’aube au chalet – Texte personnel

Six pulsations résonnèrent sans raison dans l’air figé de la nuit. Elles semblaient provenir d’un endroit si lointain et demeuraient pourtant si audibles, si cristallines. Six coups de heurtoir, de cloche, de carillon derrière lequel trottait l’imper­cep­tible cliquetis de la continuité… L’alliance nocturne des horloges et du clocher.

Lire la suite

Rencontre avec la poésie de Béatrice Bonhomme

C’était ce vendredi 6 avril, à 18 h, à Nice. Le Consulat général d’Italie, rue Gambetta, accueillait la poète Béatrice Bonhomme, venue présenter son œuvre poétique, dans le cadre d’une lecture bilingue assurée avec Giampiero Scafoglio, enseignant comme elle à l’Université de Nice.

Lire la suite