Archives du mot-clé enseignement

Connaissez-vous Christophe Tarkos ?

Christophe Tarkos est un poète français contemporain, né à Marseille en 1963 et mort à Paris en 2004, à l’âge de 41 ans. Il fait partie des poètes qui « font des trous dans la langue », pour reprendre l’expression d’Eric Loret dans le journal Libération. On le rangera en effet volontiers du côté des « littéralistes », plutôt que du côté des « lyriques ». Présenté comme un « performeur » et un « improvisateur » par Médiapart, il est notamment l’auteur d’intéressants « poèmes carrés » qui peuvent être matière à un travail en classe…

Lire la suite

Publicités

Non, tout ne va pas mal à l’école

Avec la rentrée scolaire qui s’annonce, la presse nous inondera sans doute d’articles concernant l’éducation. Le sujet ne laisse personne indifférent. Et il est parfois source d’inquiétudes légitimes. Il convient cependant de ne pas voir la réalité plus noire qu’elle n’est véritablement. Laissons pour un temps les « c’était mieux avant », les « tout va mal », les « tout est à revoir ». Car la réalité est là : chaque jour, des millions d’enfants apprennent et grandissent…

Lire la suite

La poésie à l’école

Il y a quelque temps, je publiais un article intitulé « Comment faire écrire de la poésie à des enfants ? », qui a rencontré un certain succès. Je voudrais aujourd’hui élargir le propos en m’intéressant cette fois-ci à l’enseignement de la poésie de façon générale. Un domaine avec lequel les enseignants ne sont pas toujours à l’aise, si l’on en croit l’Office National de la Lecture [1]. Voici donc quelques modestes pistes.

Lire la suite

Enseigner la grammaire avec des étiquettes

Ceux qui ont l’habitude de me lire savent que j’aime bien la grammaire. Une discipline tout aussi intéressante à étudier qu’à enseigner. Aujourd’hui, je vous montre comment j’ai enseigné la grammaire avec des étiquettes.

Lire la suite

Faire écrire de la poésie à des enfants

L’Observatoire National de la Lecture (ONL) affirme que l’enseignement de la poésie « pose problème » aux enseignants : ceux-ci ressentiraient un « malaise » qui expliquerait le fait que la poésie soit souvent reléguée à l’école « à l’heure de la récitation ». Jean Verrier ne dit pas autre chose lorsqu’il constate que « le syntagme “enseigner la poésie” est presque toujours présenté à la forme interrogative et diversement modalisé : “peut-on”, “doit-on”, etc. ». Pourquoi et comment faire écrire de la poésie à des enfants ?

Lire la suite