Archives du mot-clé poésie

Mes poèmes présentés sur Internet

Dans le cadre de la Fête virtuelle du Livre, qui est un événement international prenant place sur Internet, mon recueil Concordance a été présenté par Emanuela Rizzo, ambassadrice culturelle, et Alessio Zanichelli, spécialiste de littérature.

Lire la suite

Fleur d’hiver

Fleur des tropiques
Dans mon appartement
Loin des moustiques
Et de l'acomat boucan

Mais tu fleuris
Certes pas longtemps
Déjà tu flétris
Dans mon appartement

Peut-être rêves-tu
De vrais alizés
De clameurs tues
De saveurs brisées

Loin du colibri
Bel hibiscus rouge
Tu as fleuri
Là où rien ne bouge

Fleur anachronique
Loin de ton été
Tu as mis tes tropiques
Dans mon hiver glacé

Gabriel Grossi, dimanche 22 janvier, à cinq heures du matin.

Lire la suite

Vagues d’hiver

Parfois, tu t’en vas demander conseil à la mer. Ce n’est pas que tu attendes une réponse. Tu es simplement là, face à elle, dans la claire lumière d’hiver. Tu lui sais gré de ne rien dire, de ne pas répondre, de ne surtout pas formuler d’injonction condescendante. Elle est simplement là, avec son délire d’éclaboussures, un peu plus folle encore qu’à l’habitude, puisque, malgré l’absence de vent, elle a décidé de se déchaîner contre la grève, redoublant d’efforts à l’assaut du mur de la promenade, comme pour passer contre lui on ne sait quelle colère, multipliant les gerbes à chaque fois que la vague vient se briser contre les rochers. Tu ne sais quelle mauvaise humeur trouble ses eaux inhabituellement boueuses. Au-dessus, un soleil franc plane dans un ciel absolument limpide, que seul le passage d’une mouette vient parfois animer. Tu t’amuses de cet étonnant contraste. Il fait presque chaud, pour une journée de janvier, lorsque, en début d’après-midi, tu te joins aux nombreux passants qui, comme toi, promènent au bord de mer. Chacun contemple le caprice de la mer, cette rage d’éclaboussures et d’écume, cette débauche d’effets et de cris puérils, dans le calme étonnant d’une chaude après-midi d’hiver.

Lire la suite

« Le complexe de l’écrivain » d’Éric Dubois

Quand un poète écrit une nouvelle ou un roman, ça donne toujours quelque chose d’intéressant. Le complexe de l’écrivain, publié à la suite de Paris est une histoire d’amour (dont je vous parlerai une autre fois), aux éditions Unicité en 2022, se lit comme une nouvelle métadiscursive, où le sujet central est le livre même qu’on a entre les mains.

Lire la suite

Lisez mes poèmes en italien

Pour les besoins de l’interview qui aura lieu samedi prochain sur Zoom, à l’invitation d’Emanuela Rizzo, j’ai traduit huit de mes poèmes en italien. Je suis parti, comme base de départ, d’une traduction automatique, et puis j’ai modifié beaucoup, beaucoup de choses, jusqu’à arriver à une traduction qui me satisfasse. Ce n’est certes pas la meilleure méthode, mais c’est la seule qui était compatible avec mon emploi du temps. Je vous laisse juger du résultat.

Lire la suite

Christian Bobin à l’honneur du prochain « Jeudi des mots »

Né en 1951, Christian Bobin est décédé en novembre dernier à l’âge de 71 ans. Il laisse une œuvre conséquente, riche d’une soixantaine de romans et essais, et d’une dizaine de recueils poétiques, parus entre 1986 et 2022.

Lire la suite

Salle comble pour la poésie

On dit que la poésie est le parent pauvre de la littérature. On dit que la poésie n’attire pas les foules. On dit que personne ne s’intéresse à la poésie. On dit ça… Et pourtant, hier soir encore, le café culturel « Chez Pauline », à Nice, faisait salle comble. Et même, refusait du monde ! Un petit miracle, orchestré par Michel Saint-Dragon tous les premiers vendredis du mois.

Lire la suite

Littérature : les ordinateurs vont-ils dépasser les humains ?

Se pourrait-il que la science-fiction finisse par devenir réalité ? Si les performances des ordinateurs sont bien connues dans les domaines scientifiques et techniques, elles sont moins attendues dans les domaines de la littérature. Les machines tendent à s’approprier de plus en plus les compétences artistiques et littéraires. Faut-il s’en inquiéter ?

Lire la suite

La nuit de Charles Péguy

Charles Péguy est un poète français qui se situe à la charnière des XIXe et XXe siècles. Il est surtout connu pour l’inscription de sa poésie dans une inspiration chrétienne et mystique. Le poème que je vous propose de découvrir aujourd’hui relève de cette inspiration religieuse, puisque le poète fait parler Dieu. Ce poème s’intitule Le Porche du Mystère de la Deuxième Vertu. Dans l’extrait de cette prosopopée qui va suivre, Dieu s’adresse à la Nuit, qu’il appelle sa fille.

Lire la suite

Connaissez-vous Patrick Joquel ?

Je vous présente aujourd’hui un poète qui m’intéresse à plus d’un titre, puisqu’il est à la fois un auteur qui a publié de très nombreux ouvrages, et un enseignant — aujourd’hui retraité — qui a travaillé, pendant toute sa carrière, à la diffusion de la poésie auprès du jeune public. Patrick Joquel, né à Cannes en 1959, est attaché aux paysages maralpins, mais se révèle également habité par le nord de l’Angleterre et par le Sénégal. Je suis très heureux qu’il ait accepté de répondre à mes questions, et je l’en remercie.

Lire la suite

Comment découvrir de nouveaux poètes ?

Je l’ai maintes fois répété dans les colonnes de ce blog : la poésie contemporaine est tout aussi active que discrète. Si elle demeure hors des projecteurs médiatiques, elle prolifère cependant dans l’ombre. Ce sont des centaines de recueils qu’on publie chaque année. Dès lors, impossible de tout lire. Comment faire alors son choix ?

Lire la suite

Poème sans texte

La plupart de mes poèmes sont, pour le dire vite, d’inspiration lyrique. Mais parfois, je m’amuse aussi avec des choses plus ludiques. J’ai ainsi publié ici même une « liturgie hellénique » qui singe la musique du grec ancien. Vous trouverez aussi, dans la même veine, un poème intitulé « une journée ordinaire » qui est uniquement composé d’onomatopées. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un poème qui est à regarder plutôt qu’à lire. On peut y voir une critique des commentaires qui glosent les poèmes et prennent plus de place qu’eux. N’hésitez pas à laisser votre propre commentaire, pour l’ironie de la chose !

Lire la suite

Grasse s’est enslamée ce soir !

C’était ce vendredi 5 août, à 20 heures, au cœur de la capitale des parfums. La ville avait d’ailleurs, ce jour-là, célébré la fête du jasmin. Mais si je me suis rendu à Grasse, ce soir-là, c’était pour participer à une scène ouverte de poésie. En plein centre historique, dans un dédale de ruelles décorées d’ombrelles roses suspendues, se trouve « L’Arrosoir ». C’est dans ce restaurant que Michel Saint Dragon organise, le premier vendredi de chaque mois, une scène slam.

Lire la suite

Lumineux Emmanuel Godo

Emmanuel Godo, poète, professeur de lettres en classes préparatoires au lycée Henri IV, était invité, dimanche 31 août, à présenter son univers poétique, au village d’Aiglun, sur l’invitation de Patrick Quillier, lui-même poète, professeur émérite et membre du conseil municipal. Nous avons assisté à un très beau moment de poésie, marqué par l’aisance lumineuse et sincère d’Emmanuel Godo.

Lire la suite