Archives du mot-clé linguistique

Doublets lexicaux (suite) : suspecter et soupçonner

Je vous parlais naguère des doublets lexicaux, ces mots jumeaux qui proviennent d’un même étymon. Il y en a plein : copain et compagnon, frêle et fragile, ou, pour faire référence à mon récent article sur les gros mots, pute et putain. Eh bien, si je vous en reparle, c’est que le blog « Une espèce de blog » vient de publier un article sur suspecter et soupçonner. Qui sont, eux aussi, des jumeaux. J’en profite pour vous signaler que ce blog mérite d’être parcouru, les articles sont souvent tout à la fois instructifs et drôles, et traitent généralement de curiosités de la langue française.

https://unespecedeblog.wordpress.com/2017/08/10/suspecter-ou-soupconner/

Publicités

Tout, tout, tout sur… les gros mots

Profitons de l’été pour nous intéresser à un sujet beaucoup plus léger qu’habituellement. Je veux parler des gros mots. Ceux que l’on n’entend pas dans une conversation polie. Pourtant, ces mots ont, eux aussi, une étymologie, une histoire, parfois tout aussi complexe que celle de vocables plus raffinés. Et souvent, tout aussi difficile à établir, voire davantage, étant donné que ces mots ont tendance à être plus employés à l’oral qu’à l’écrit. Oreilles sensibles, s’abstenir…

Lire la suite

L’embrouillamini de l’apposition

La notion grammaticale d’apposition ne paraît pas, à première vue, poser problème, et pourtant, des difficultés surgissent qui tiennent surtout, à mon sens, d’une différence entre ce que l’on apprend (du moins ce que j’ai appris) dans les cycles primaire et secondaire, et ce que l’on enseigne à l’université. Quelques explications.

Lire la suite

Apprendre à lire : pas si facile

Nous, adultes capables de lire sans difficulté de façon automatique, ne nous souvenons pas toujours de l’effort important que nécessite l’apprentissage de la lecture. Il s’agit en effet d’une tâche complexe, qui mobilise un nombre important de compétences. S’agissant de la langue française, les choses se compliquent encore par certaines particularités qui n’arrangent vraiment pas les choses.

Lire la suite

Un chêne (Pixabay)

« Un dimanche indo-européen » : un blog d’aujourd’hui sur une langue préhistorique

Connaissez-vous le blog Un dimanche indo-européen ? Mêlant humour et érudition, son auteur, Frédéric Blondieau, propose à ses lecteurs, au rythme d’une publication par semaine, de découvrir cette langue ancienne qu’est l’indo-européen.

Lire la suite

Un blog qui pourchasse les fautes d’orthographe

Le nom du blog « Bescherelle ta mère » donne le ton : ici, il ne sera pas question d’être trop sérieux, ni spécialement gentil avec ceux qui font des fautes. Les ingrédients de ce blog sont donc l’humour corrosif et l’exigence orthographique.

Lire la suite

Trois verbes disparus

On parle souvent des néologismes, ces mots qui apparaissent dans la langue française, généralement par emprunt à des langues étrangères. On parle beaucoup moins des mots disparus. En effet, dans toute langue vivante, il y a des mots qui naissent et des mots qui meurent. Or, certains mots disparus ont laissé des traces dans le vocabulaire actuel… Voici trois exemples.

Lire la suite

Une règle plus simple pour les participes

L’accord du participe passé fait partie des subtilités de la langue française. Il existe d’ailleurs des cas difficiles dont nous nous sommes délectés dans un précédent billet. Cependant, une façon plus simple de présenter la règle existe. Elle est présentée par le blog « Chouette, le niveau baisse », dans un billet intitulé « Pistes pour enseigner efficacement l’accord du participe passé ». Alors, que pensez-vous de cette autre règle ? N’hésitez pas à laisser des commentaires !

Plussoyer ou plussoir ? Un ovni linguistique

Dans les discussions en ligne, pour signifier que l’on est parfaitement d’accord avec les propos d’un interlocuteur, on écrit parfois « +1 », comme pour s’ajouter à la liste de ceux qui partagent l’avis exprimé. Cela a donné lieu à un intéressant néologisme : le verbe « plussoir » ou « plussoyer »

Lire la suite

Un sketch pour parler de socio-phonétique

C’est une vidéo que j’ai découverte via Facebook. On peut la regarder comme un sketch, et pourtant on y apprend plein de choses. Le linguiste de cette vidéo a réussi le pari de parler de sa spécialité (la phonétique dans ses aspects socio-culturels) avec beaucoup d’humour et, en même temps, de pertinence. Cette vidéo, consacrée à l’accent marseillais, répond d’ailleurs à une question que je me posais il y a quelque temps, ici même sur ce blog, concernant la distinction entre les sons IN et UN. Alors un grand merci à cet enseignant-chercheur !

Lire la suite

« Elle disait que l’on ne reconnaît pas les gens mal élevés à leur façon de se curer le nez aux feux rouges ou de bâiller quand on leur parle, mais à l’emploi qu’ils font du mode subjonctif dans une proposition circonstancielle de temps introduite par “après que”. »

Jean-Michel Maulpoix, Papiers froissés dans l’impatience,
Seyssel, Champ Vallon, 1987, p. 53.