Les monstres marins s’invitent à Saint-Jean-Cap-Ferrat

À Saint-Jean-Cap-Ferrat, il y a certes des plages ensoleillées, mais il y a aussi des monstres marins. Rassurez-vous cependant, ces derniers ne hantent pas les profondeurs de la mer : ils sont sagement exposés à la médiathèque municipale, pour le plus grand bonheur des petits et des grands. De quoi revisiter quelques-unes des plus célèbres légendes sur la mer et l’océan.

La mer, porte ouverte sur l’imaginaire

La mer a toujours suscité interrogations, curiosité, fantasmes… La ligne d’horizon marque la frontière de l’inconnu, au-delà de laquelle débute l’ailleurs, dans tout ce qu’il peut avoir d’exotique, de mystérieux et de dangereux. La mer, espace insondable et dangereux, provoque à la fois l’émerveillement et la crainte.

On ne s’étonnera donc pas que les légendes prolifèrent. Voici en effet un espace que la plupart des hommes n’ont jamais connu que par ouï-dire, laissant la possibilité aux rares explorateurs d’enjoliver leurs récits sans risquer d’être confondus.

Il était donc extrêmement intéressant qu’une exposition vienne donner corps à ces légendes. Et la forme donnée à celle-ci lui conférait un grand intérêt : elle a pris la forme d’un cabinet de curiosités.

Faire revivre la pratique du « cabinet de curiosités »

Une créature fantastique de la famille des raies

On n’entend plus guère, de nos jours, parler de « cabinet de curiosités ». Cette pratique n’est plus guère courante. Il s’agit d’une collection d’objets insolites, rassemblés par des particuliers pour le plus grand plaisir de leurs invités. On peut y voir des sortes de musées de l’étrange et du bizarre.

Et c’est bien ainsi que l’exposition a été présentée à mes élèves : des objets présentés comme authentiques par un collectionneur. Volontairement, le caractère fabuleux des animaux extraordinaires présentés n’était pas indiqué d’emblée, ce qui a permis un travail sur la frontière entre fiction et réalité. Cette façon d’amener les choses a grandement suscité l’intérêt des élèves, qui se sont passionnés pour les différents objets présentés.

On se croirait revenus à l’époque de Jules Verne, des explorations de Stanley et Livingstone, de Moby Dick…

Du monstre du Loch Ness au Kraken…

Des créatures marines

Les élèves ont pu admirer, au milieu des mâchoires de requin, ce qui était présenté comme le moulage d’une créature assez proche de la raie, mais dont l’allure a quelque chose d’humanoïde. On reconnaît des yeux et une bouche qui suggèrent l’idée d’une créature intelligente.

Des illustrations différentes permettaient de comprendre que, selon les récits, les monstres marins n’avaient pas toujours le même aspect. C’est qu’une créature des mers n’est pas forcément vue dans son entier, ni nécessairement de près, par les navigateurs qui ont la chance ou la malchance d’en croiser. Ainsi en est-il de Nessie, le fameux monstre du Loch Ness.

Une truite à fourrure

L’un des clous de cette exposition était sans doute la truite à fourrure, animal chimérique improbable. Les enfants ont pu caresser l’animal et ont cru, pendant un temps, à un animal véritable. Il a fallu un peu de réflexion, et de remémoration des cours de sciences, pour se souvenir que, non, les poissons n’ont pas de poils.

Les enfants se sont surtout passionnés pour le Kraken, sorte de calmar géant aux dimensions encore plus impressionnantes que les plus grands calmars existants. Pour le coup, il s’agit d’une créature plausible. Certains enfants ont assuré en avoir déjà vu dans la rade de Villefranche…

Pour ma part, j’ai bien aimé l’humour de certaines affiches. Ainsi, une planche anatomique, à l’apparence tout à fait sérieuse, représentait une sirène avec l’ensemble de ses organes internes. À l’intérieur de l’estomac, on pouvait voir un homme. La légende indiquait : « Amant imprudent ».

Bref, si jamais l’exposition passait du côté de chez vous, je ne peux que vous recommander d’y faire un tour. Je crois avoir compris qu’elle s’installerait prochainement au Musée Océanographique de Monaco…

Merci pour le formidable accueil qui a été fait à ma classe à la médiathèque de Saint-Jean-Cap-Ferrat ! Les enfants avaient des étoiles dans les yeux…

 

2 commentaires sur « Les monstres marins s’invitent à Saint-Jean-Cap-Ferrat »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s