Plussoyer ou plussoir ? Un ovni linguistique

Dans les discussions en ligne, pour signifier que l’on est parfaitement d’accord avec les propos d’un interlocuteur, on écrit parfois « +1 », comme pour s’ajouter à la liste de ceux qui partagent l’avis exprimé. Cela a donné lieu à un intéressant néologisme : le verbe « plussoir » ou « plussoyer »

Un néologisme du troisième groupe ?

Une place de parking pour ovnis (Pixabay, libre de réutilisation)
Une place de parking pour ovnis (Pixabay, libre de réutilisation)

D’ordinaire, les nouveaux verbes créés en langue française sont des verbes du premier groupe, comme surfer (que l’on parle de sport nautique ou de navigation virtuelle), textoter (envoyer un SMS)…

Il n’y a qu’un seul exemple de néologisme du deuxième groupe : alunir (se poser sur la lune, sur le modèle d’atterrir). Certains fans de science-fiction parlent, sur le même modèle, d’amarsir (se poser sur Mars), avénusir (se poser sur Vénus).

En revanche, des néologismes du troisième groupe, a priori, ça n’existe pas. D’où ma grande curiosité en découvrant le verbe plussoir, véritable ovni linguistique.

Et si c’était plussoyer ?

Alors bien sûr, il y a de fortes chances que cet ovni n’en soit pas un (c’est souvent comme ça avec les ovnis) : il pourrait bien s’agir, tout simplement, du verbe plussoyer. Qui se conjugerait, donc, « je plussoie » et non « je plussois ». Mais avouez que ce serait quand même drôlement moins fun.

Comment trancher ?

Un pouce levé qui plussoit (Pixabay, libre de réutilisation)
Un pouce levé qui plussoit (Pixabay, libre de réutilisation)

Le premier réflexe, bien sûr, est de taper « plussoyer plussoir » dans un moteur de recherches. De là, j’atterris d’abord ici où on a une petite réflexion sur le néologisme, mais qui ne nous apprend pas grand-chose de plus. Ensuite, j’arrive sur un intéressant forum du site « langue française », où on apprend que :

  • D’après les recherches d’un internaute, on rencontrerait des occurrences dès 2003, un autre serait remonté jusqu’à 1996…
  • D’autres interlocuteurs rappellent que, s’agissant d’une création très récente, la conjugaison de ce verbe n’est pas tout à fait stable ; un lien vers le « conjugueur » du Figaro permet de forcer ce logiciel à conjuguer ce verbe inconnu, mais ne trouvez-vous pas le résultat étrange ?
  • Un membre fournit même un lien vers un forum Linux où quelqu’un se vante d’avoir inventé le terme.
  • Le mot viendrait de la possibilité de noter des commentaires avec des + et des – dans des forums de discussion spécialisés, ou d’une volonté d’abrègement (noter « +1 » plutôt que « J’approuve »).

En tout cas, la simple idée d’un néologisme du troisième groupe me met en joie pour la journée. Et si vous avez apprécié cet article, n’oubliez pas de plussoir en appuyant sur « J’aime » ou en mettant des petites étoiles jaunes, voire en partageant l’article…

Publicités

9 réflexions au sujet de « Plussoyer ou plussoir ? Un ovni linguistique »

  1. Nous Plussoyons me paraît plus joli à dire et entendre que nous plussoissons.
    J’ai aussi essayé la conjugaison de plusseoir. Amusant bien sûr mais pas pratique!
    Reste donc que plussoyer moins fun paraît mieux adapté et qu’il est déjà presque reconnu.
    De toute façon, c’est l’usage qui déterminera le sort de chacun de ces verbes.
    Enfin, il faut se réjouir de ce néologisme qui pour une fois n’emprunte rien à la langue d’outre atlantique!

    Aimé par 1 personne

      1. Mais pas du tout, pas du tout. Il n’y a aucune raison de dire « plussoissons ». On conjugue : je vois, nous voyons; je chois, nous choyons; je m’assois, nous nous assoyons. On peut donc imaginer un : je plussois, nous plussoyons. Et comme ça tout le monde est content.

        Aimé par 1 personne

  2. Il n’y aurait que le participe passé qui serait gênant : plussu ou plussis. Mouais. Pas terrible. Mais 2 verbes du 3ème groupe on donné des P.P. en é : les verbes être (né) et naître (né). Rajoutons-en un troisième : plussoir va donner … plussé. Je t’ai plussé ! Ca a de la gueule quand même. Plus joli que plussoyé, je veux dire. Gageons que cela interpellera l’Académie qui régularisera tout ça et imposera « lailqué ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s