Archives du mot-clé phonétique

Les langues anciennes sur YouTube

On trouve vraiment de tout sur YouTube. Le meilleur comme le pire, sans doute. Mais il y a plein de contenus intéressants à découvrir. Je voudrais aujourd’hui vous parler des langues anciennes, mises à notre portée par des youtubeurs passionnés. Petit aperçu.

Lire la suite

Pourquoi -ph- se prononce-t-il [f] ?

Les élèves français qui apprennent à lire sont parfois surpris que, pour transcrire le son [f], on utilise parfois le digramme -ph-. Cette bizarrerie s’explique par des raisons étymologiques, dans des mots qui viennent du grec ancien. Christian Rose a apporté de plus amples explications sur Facebook, et m’a autorisé à les reproduire ici.

Lire la suite

Chaussures et chaussettes

On me demande pourquoi les mots « chaussure » et « chaussette » s’écrivent avec « au ». Ce sera donc l’objet de l’article du jour, qui nous amènera à parler d’orthographe, mais aussi d’étymologie et de phonétique historique…

Lire la suite

Un sketch pour parler de socio-phonétique

C’est une vidéo que j’ai découverte via Facebook. On peut la regarder comme un sketch, et pourtant on y apprend plein de choses. Le linguiste de cette vidéo a réussi le pari de parler de sa spécialité (la phonétique dans ses aspects socio-culturels) avec beaucoup d’humour et, en même temps, de pertinence. Cette vidéo, consacrée à l’accent marseillais, répond d’ailleurs à une question que je me posais il y a quelque temps, ici même sur ce blog, concernant la distinction entre les sons IN et UN. Alors un grand merci à cet enseignant-chercheur !

Lire la suite

« Il faut qu’on voie »

Vous avez sûrement déjà entendu cette prononciation pour le subjonctif du verbe voir : « il faut qu’on se voye / qu’on se voille ». Soit, phonétiquement : [kõ sə vwaj]. Cette prononciation n’est pas celle du français standard, qui est, bien entendu, « qu’on se voie », prononcé [kõ sə vwa]. Comment expliquer cette prononciation alternative ?

Lire la suite

Brin d’herbe et ours brun: comment prononcez-vous ?

Chers lecteurs, je voudrais aujourd’hui vous demander votre avis à propos d’un détail de  prononciation de la langue française. Alors voilà : j’ai lu dans plusieurs manuels que la distinction entre les sons in [ɛ̃] et un [œ̃] tendait à s’estomper en français. De fait, mon dictionnaire des rimes fait rimer « coquin » avec « quelqu’un« , « romain » avec « auto-immun« .

« Un brin d’herbe » et « un ours brun », en transcription phonétique

Lire la suite