Archives du mot-clé littérature française

Connaissez-vous Ronceraille ?

Je vais vous raconter aujourd’hui l’histoire d’un canular vraiment bien ficelé. Il n’est pas rare d’entendre, en particulier le premier jour d’avril, les histoires les plus invraisemblables. On devine, bien entendu, la jubilation de ceux qui prennent ainsi leur lecteur au piège. Pour que l’exercice soit réussi, il faut arriver à faire passer pour plausibles les choses les plus abracadabrantes. C’est ainsi que la prestigieuse collection « Écrivains de toujours » chez Seghers, qui a édité de très sérieuses monographies sur de nombreux auteurs, a consacré son centième numéro à un écrivain qui n’a jamais existé. Comment a-t-elle réussi à faire croire à son existence ?

Lire la suite

Reblogué : le journal de voyage de Montaigne

Michel Eyquem, plus connu sous le nom de Montaigne, n’était pas seulement le grand penseur des Essais : il était aussi un voyageur. Le site « Bibliofeel » nous présente son journal de voyage. Un livre dont l’édition elle-même a été une aventure, puisque le manuscrit a été perdu puis retrouvé. J’ai trouvé cette présentation très claire et très intéressante, et c’est pourquoi je me fais un plaisir de vous la recommander.

Lire la suite

Poètes de Nice, poètes du monde

Je suis récemment tombé sur une belle anthologie publiée par le CRDP de Nice. Le principe en est fort intéressant : on a demandé à plusieurs poètes niçois de donner à lire des poètes francophones du monde entier. C’est une belle façon de relier les aires culturelles et de montrer que la poésie peut se partager d’un bout à l’autre du monde !

Lire la suite

Peut-on résumer l’histoire littéraire en un seul article?

Faire tenir plus de mille ans de littérature en un seul article, c’est bien sûr une tâche impossible, tant la matière est vaste. Ce sont des milliers d’écrivains et d’écrivaines qui jalonnent plus de dix siècles d’histoire de la littérature. Les meilleurs ouvrages eux-mêmes, aussi épais soient-ils, ne fournissent qu’une sélection dans un immense océan littéraire. Je voudrais simplement ici proposer quelques repères.

Lire la suite

Bac ES/S 2019 : la poésie à l’honneur

Les épreuves du Baccalauréat ont lieu cette semaine. Si les médias ont, comme de coutume, beaucoup parlé de l’épreuve inaugurale de philosophie, je voudrais, quant à moi, évoquer le sujet de français. Cette année, la poésie a été à l’honneur pour les élèves de Première des sections ES et S. À l’heure où une pétition circule qui juge cette épreuve trop difficile, je voudrais vous donner mon propre point de vue.

Lire la suite

Pensez-vous que la poésie soit une invitation au voyage ?

À environ un mois des épreuves écrites du baccalauréat, je voudrais revenir aujourd’hui sur un sujet qui est « tombé » (comme on dit) en 2015. Non pour en proposer un corrigé : il en existe déjà bien d’autres. Mais pour insister sur la méthode, tout en fournissant des éléments de réflexion utiles. Ce sera également l’occasion d’une promenade dans la poésie qui devrait intéresser bien au-delà du cercle des élèves et étudiants.

Lire la suite

Introduction à la lecture de Rimbaud

Son influence demeure très forte sur les poètes d’aujourd’hui. Pourtant, il n’a qu’assez peu écrit, et pendant une période très brève, correspondant à une adolescence aussi intense que tumultueuse. Rimbaud est une comète, traversant de façon fulgurante le ciel de la poésie, pour la changer à jamais. Oui, sans doute, il y a un avant et un après Rimbaud. Certes, ce dernier ne fut guère connu de son temps, mais il fut admiré par les plus grands : Verlaine et Mallarmé, notamment.

Lire la suite

Baudelaire, toujours

Le poète contemporain Jean-Michel Maulpoix dit de Baudelaire, Rimbaud, Verlaine et Mallarmé qu’ils sont les quatre pieds de sa table d’écriture. C’est rappeler que la poésie d’aujourd’hui, y compris la plus récente, continue de s’ériger sur un socle bâti par ces quatre fondateurs. Certes, depuis le XIXe siècle, bien des choses ont changé, néanmoins le mouvement qui s’y est initié continue aujourd’hui de se ramifier sous différentes formes. C’est pourquoi je voudrais aujourd’hui vous entretenir plus particulièrement de Baudelaire.

Lire la suite

Trois ans déjà !

Aujourd’hui ce blog souffle sa troisième bougie. Que le temps passe vite ! En trois ans, plus de 550 articles ont été publiés. Certains longs, d’autres plus courts, mais toujours avec l’envie de mieux faire connaître la littérature, la langue française et la poésie contemporaine.

Lire la suite

Joie

Comme tendrement rit la terre quand la neige s’éveille sur elle ! Jour sur jour, gisante embrassée, elle pleure et rit. Le feu qui la fuyait l’épouse, à peine a disparu la neige.

René Char, « Joie », Le Nu perdu,
in Œuvres complètes, Paris, Gallimard,
coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1983, p. 475.

Que lire pour se cultiver sans s’ennuyer ?

On m’a plusieurs fois demandé de proposer des titres d’ouvrages à lire, qui permettraient aux lecteurs de s’instruire et de se cultiver, sans pour autant que la lecture cesse d’être un plaisir et un divertissement. Permettez-moi donc de vous rassurer d’emblée : la littérature française n’a rien d’ennuyeux ! Je commence aujourd’hui avec quelques titres. N’hésitez pas, bien entendu, à en proposer d’autres en commentaires.

Lire la suite

Voltaire et les catastrophes naturelles

Ces jours-ci, les catastrophes naturelles ont fait la Une de l’actualité : plusieurs ouragans ont successivement déferlé sur les Antilles, tandis que le Mexique subissait un important séisme. Face à de telles situations, on peut aisément se sentir indigné face à l’injustice d’un tel sort, qui tue, blesse et ruine aveuglément des dizaines de personnes. Voltaire ne ressentit pas autre chose lorsqu’advint ce qu’il appela le « désastre de Lisbonne ».

Lire la suite

Les étoiles filantes de Victor Hugo

Si, par une nuit d’août, en un lieu quelque peu épargné de la pollution lumineuse, vous levez les yeux vers le ciel, vous ne manquerez pas d’observer quelques étoiles filantes. Ces petits cailloux, parfois de quelques grammes seulement, deviennent incandescents en pénétrant dans l’atmosphère terrestre, laissant dans le ciel de belles traînées lumineuses. Ce phénomène céleste à inspiré à Victor Hugo un beau poème, dont voici la première partie.

Lire la suite

Le théâtre, avant, c’était comment ?

Projecteurs surpuissants, rideaux électriques, microphones, haut-parleurs, décors… Le théâtre d’aujourd’hui bénéficie de moyens techniques importants. Aussi importe-t-il, lorsqu’on songe à des pièces plus anciennes comme celles de Molière ou de Racine, de se souvenir que, lorsqu’elles ont été jouées pour la première fois, au XVIIe siècle, ce n’était pas vraiment dans les conditions d’aujourd’hui. Alors, le théâtre, avant, c’était comment ?

Lire la suite

Une rose (Pixabay)

« La rose est la source
Le centre du temps
Le soleil la trousse
Pour mourir dedans.

T’as des bégonias
Plein les jambes plein
Le dessous des bras
D’autres dans les seins

Le taureau dessine
Un geste précis
Et rouge assassine
Le monde et midi »

James Sacré, Le taureau, la rose, un poème,
Cadex éditions, 1990, p. 32.