Archives du mot-clé langue française

Du nouveau sur l’apposition

En août 2017, je proposais un article qui tâchait de démêler les difficultés que pose la notion grammaticale d’apposition, difficultés qui me semblent liées au fait que la notion recouvre des réalités différentes qu’il aurait mieux valu, en réalité, nommer de façon distincte. Il y a ainsi un grand champ de l’apposition, au sein duquel on distingue plusieurs cas de figure que j’ai tenté de présenter. Si je vous reparle aujourd’hui de cette notion, c’est parce que Franck Neveu, professeur de linguistique à l’Université de la Sorbonne et spécialiste de la question, vient de publier un article de synthèse sur cette notion dans l’Encyclopédie Grammaticale du Français, un formidable outil en ligne, encore en chantier.

Lire la suite

« Il lui défend de sortir » : analyse grammaticale

Comme vous le savez peut-être, j’aime proposer, de temps en temps, de petites réflexions grammaticales, entre deux articles sur la littérature et la poésie. Aujourd’hui, je profite d’une question qui a été posée sur les réseaux sociaux pour faire l’analyse d’une phrase que nous allons décortiquer : « Il lui défend de sortir ».

Lire la suite

Enseigner le présent de l’indicatif

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas parlé pédagogie sur ce blog. Je vous propose aujourd’hui l’état actuel de ma réflexion sur l’enseignement du présent de l’indicatif. J’ai bien conscience de ne rien proposer que de très ordinaire, mais j’espère que ma démarche vous intéressera malgré tout…

Lire la suite

La montée du clitique

Cela fait un petit moment que je n’ai pas parlé de grammaire. Aussi voudrais-je aujourd’hui vous parler de la montée du clitique. Qu’es aco ? Un clitique, c’est un mot qui ne peut recevoir d’accent en aucun cas et qui fait nécessairement corps avec le mot suivant (GMF). Bref, ce sont des déterminants, pronoms, conjonctions… Et certains pronoms clitiques ont, ou plutôt avaient, une certaine tendance à monter.

Lire la suite

Les compléments circonstanciels

On m’a demandé, il y a quelque temps, un article sur les compléments circonstanciels. Dont acte. C’est donc désormais chose faite avec cet article qui se veut le plus clair et le plus synthétique possible. Celui-ci peut être lu en relation avec les articles précédents que sont « Les compléments », « Le prédicat » et « Le locatif ».

Lire la suite

Enseigner le passé composé à l’école

Je vous propose aujourd’hui une séquence complète d’enseignement du passé composé. J’ai voulu ici proposer un canevas qui soit le même du CE1 au CM2, facilitant ainsi le travail en cours multiple ainsi que le changement de niveau des professeurs. Après avoir souligné les difficultés propres à ce tiroir verbal et rappelé le contenu des programmes officiels, je présenterai les dix séances de cette séquence adaptable sur les cycles 2 et 3.

Lire la suite

Détruisons les mythes grammaticaux

Si vous vous êtes déjà intéressés à la pédagogie, vous avez sans doute dû tomber sur la notion de « conception erronée ». Il s’agit d’une idée fausse que l’on se fait sur quelque chose, non sans raison, souvent par généralisation abusive à partir de cas particuliers. Les phrases que l’on donne comme exemples aux élèves sont généralement choisies pour illustrer parfaitement les règles que l’on enseigne, masquant le fait que bien des occurrences révèlent que la réalité est plus complexe. Or, s’intéresser à la grammaire en tant qu’adulte, c’est précisément se confronter à la réalité de la langue telle qu’elle se parle et s’écrit, au-delà des exemples proprets des manuels. Je me propose ici d’explorer quelques-unes de ces croyances limitantes qui nous empêchent de correctement analyser les phrases.

Lire la suite

« Au joly jeu » de Clément Janequin

Clément Janequin (ou Jannequin) était un compositeur français du XVIe siècle, notamment connu pour ses chansons. J’apprends l’une d’entre elles dans le cadre de la chorale dont je fais partie. Et comme j’aime bien comprendre ce que je chante, j’ai fait quelques recherches lexicales. Il me semble, à vue d’œil, que la langue employée est du moyen français.

Lire la suite

« Placer la barre haut »

Il y a quelques jours, j’ai regardé le dernier épisode de Danse avec les stars, l’émission télévisée à succès présentée par Camille Combal. Au cours de cet épisode, les apprentis danseurs et les chorégraphes ont hésité : faut-il dire que l’on place la barre haut, ou haute ? L’explication est, à vrai dire, assez simple…

Lire la suite

Le français, une langue fade et sans aspérités ?

Selon le journal en ligne Slate, la langue française serait monocorde et sans musicalité. Je comprends bien le propos de l’auteur, qui n’a pas forcément tort lorsqu’il remarque que le français est une langue moins accentuée, ou encore que la diction dominante gomme les beautés de certaines prononciations régionales. Cependant, il me semble que je dois défendre ici la musique du français.

Lire la suite

Chaussures et chaussettes

On me demande pourquoi les mots « chaussure » et « chaussette » s’écrivent avec « au ». Ce sera donc l’objet de l’article du jour, qui nous amènera à parler d’orthographe, mais aussi d’étymologie et de phonétique historique…

Lire la suite

Les mots, leur forme, leur sens

Je vous propose aujourd’hui un petit voyage, qui nous transportera dans le temps et dans l’espace, à la rencontre de ces drôles de petites bestioles que sont les mots. Nous les utilisons tous les jours, sans même y penser, et sans généralement songer qu’ils sont les héritiers d’une histoire plurimillénaire…

Lire la suite

Enseigner la conjugaison

Apprendre à conjuguer correctement les verbes n’est pas chose facile. La conjugaison française est particulièrement retorse, avec ses formes qui se prononcent de manière identique mais s’écrivent différemment. Conjuguer à l’écrit nécessite ainsi un savoir que la pratique courante du français oral ne suffit pas à apporter. Voici quelques modestes pistes pour enseigner la conjugaison française.

Lire la suite

La fin du passé simple ?

Le 19 décembre dernier, paraissait dans les colonnes du Point un article d’Émilie Trevert recueillant les propos de l’essayiste Alain Borer. Cet article, intitulé « La fin du passé simple, c’est la fin d’une nuance de l’esprit », se désole de la disparition progressive du passé simple. Certains articles de presse affirment un peu vite que l’école n’enseignerait plus le passé simple. Que faut-il en penser ?

Lire la suite