Archives du mot-clé épopée


« Donnez-moi le silence, l’eau, l’espoir.
Donnez-moi le combat, le fer et les volcans.
Collez vos corps à moi ainsi que des aimants.
Accourez à ma bouche et à mes veines.
Parlez avec mes mots, parlez avec mon sang. »

Pablo Neruda, Chant général, Paris, Gallimard, coll. « Poésie », p. 51.

« Le Roi Lion » comme épopée

Alors que les studios Disney s’apprêtent à sortir une version en images de synthèse de leur célèbre dessin animé — l’un de mes préférés de ce producteur — , je voudrais profiter de cet événement pour vous parler de la notion d’épopée.

Lire la suite

Transmettre les voix éclatées de la Grande Guerre

Il n’aura échappé à personne que nous avons commémoré cette semaine le centenaire de l’armistice de 1918. Il y a cent ans, en effet, prenait fin une guerre d’un caractère inédit, par sa durée, par son ampleur, par son nombre de morts, par son caractère particulièrement inhumain. Elle a laissé de nombreuses cicatrices dans l’âme de l’humanité, dont certaines, cent ans après, sont encore bien visibles. Pour porter cette mémoire dans notre vingt-et-unième siècle, il fallait un poème. Et Patrick Quillier l’a composé.

Lire la suite

En ce temps là la guerre était en terre
l'europe dilacérée labourait
ses plaines pour planter des boisseaux d'hommes
malheureux tous ces morts tels des épis
cueillis trop verts malheureux tous ces morts
aux moissons innommables de l'histoire
malheureux tous ces morts pour six arpents
de terre malheureux tous ces morts pour
satisfaire morgue et cupidité

Patrick Quillier, Voix éclatées (de 14 à 18), Gardonne, éditions Fédérop, 2018, p. 13.

Chanter les possibles

Marc Alexandre Oho Bambe n’est pas un poète comme les autres. Sa poésie se déclame plus qu’elle ne se lit. Ses livres ne sont que la trace écrite d’une performance avant tout orale. Et c’est avec sa voix en tête que j’ai lu Le Chant des possibles, paru en 2017 aux éditions de La Cheminante.

Lire la suite

Connaissez-vous la mythologie islandaise ?

Au commencement était le mythe. Avant même que l’homme ne sache écrire, avant les premières villes, avant les grandes civilisations, à l’époque où la chasse, la pêche et la cueillette occupaient l’essentiel des activités humaines, on imagine que les mythes circulaient oralement au sein de chaque groupe, pour le fédérer dans une même conception du monde et du cosmos. Avec le temps, ces mythes engendrèrent les grandes mythologies de l’humanité.

Lire la suite

Tout ce qu’il faut savoir avant de lire l’Odyssée

L’Iliade et l’Odyssée sont des textes fondateurs de notre littérature. Ces récits, extrêmement anciens, content la guerre de Troie et le difficile retour du héros Ulysse en sa patrie d’Ithaque. Il s’agit là d’une lecture passionnante, mais peut-être d’un abord quelque peu difficile. Voici donc ce qu’il faut savoir avant de lire l’Odyssée.

Lire la suite

L’origine du monde dans la mythologie islandaise

« Au commencement
Était le néant
Ni sable ni mer
Ni cieux au-dessus
N’existaient sur la terre
Seul le gouffre Ginnungagap
Dont l’herbe était absente »

L’Edda de Snorri Sturluson,
traduction de Gérard Lemarquis.

Mai 1968 vu par Patrick Quillier

Nous fêtons cette année le cinquantenaire de « Mai 1968 ». Que reste-t-il, aujourd’hui, de cet épisode de grèves et de manifestations ? Que retenir de Mai 1968 ? Historiens, philosophes, politologues, journalistes ont déjà répondu à la question. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un poème de Patrick Quillier qui se penche sur cette mémoire en célébrant les figures de Tristan Cabral et Jan Palach.

Lire la suite

Être épique aujourd’hui

La poésie épique est souvent dite éculée, dépassée. Elle valait, entend-on, au temps des chevaliers, mais aujourd’hui, ces poèmes si longs ne nous conviendraient guère. Patrick Quillier, professeur à l’Université de Nice, a démontré le contraire. Le XXe siècle a produit de très beaux poèmes épiques. Exemples et illustration.

Lire la suite

Le schéma de Greimas avec Star Wars

Quand on s’intéresse à la littérature narrative (roman, conte, …), il est intéressant de connaître le schéma de Greimas, du nom du chercheur franco-lituanien qui l’a inventé, parfois également appelé schéma actanciel. Il permet de représenter de façon schématique pas mal d’intrigues. C’est aussi une façon de se rendre compte que, derrière la diversité foisonnante des histoires qui sont racontées dans les livres de fiction, on retrouve des invariants. Comme tout ceci est un peu technique, je vous propose d’illustrer tout cela en choisissant une fiction très connue et très appréciée : la saga Star Wars…

Lire la suite