Archives pour la catégorie Un poète contemporain

Rumeur, nuages et brouillards

Je n’avais encore rien lu d’Emmanuel Hocquard, poète français né en 1940. Et puis, lors de mon dernier passage à la bibliothèque, j’ai été séduit par le titre de Des nuages & des brouillards. Je l’ai emprunté, je l’ai lu : voici ce que j’en ai pensé.

Lire la suite

Il y a dans la nuit ton cri. Tu le répètes au moins trois fois. Je ne l’entends qu’en m’affolant. Tu cries avec les étoiles. Tu cries avec ton ventre qui déchire. Je dors dans la surdité de l’écrasement. Je ne t’entends pas. Mais les étoiles traversent mon rêve. Les déchirements de ton ventre m’ouvrent les yeux. Je t’entends tomber. J’entends ton cri descendre me prendre. Dans la nuit éblouissante. Je m’accroche à ta chute. […] »

Serge Martin, Ta résonance, ma retenue (extrait),
à paraître prochainement aux éditions Tarabuste.

Recueils manuscrits

J’ai entre les mains quatre petits recueils, parus dans les années quatre-vingts aux éditions « Les petits classiques du grand pirate ». Ils ont la particularité d’être manuscrits. Entendons-nous : il ne s’agit pas proprement de manuscrits, mais plutôt de l’impression à quelques centaines d’exemplaires de petits livres qui reproduisent l’écriture manuscrite de leur auteur.

Lire la suite

Le poète Thich Nhat Hanh

Thich Nhat Hanh est un moine vietnamien, surtout connu pour être un passeur de la sagesse bouddhiste en Occident, ainsi que pour son engagement pacifiste pendant la guerre du Vietnam. Cependant, il est aussi un poète. Si certains de ses poèmes ne sont que la traduction poétique de sa pensée bouddhiste — ce qui est déjà beaucoup –, d’autres m’ont davantage ému par leur plus grande authenticité poétique, par leur ton davantage personnel, ou par leur forme plus travaillée. Florilège. Lire la suite

Deuil du duo

« sans toi
c’est le silence
assis sur sa chaise
sans toi
la miroir creuse
jusqu’au vide
jusqu’au vif
ô poésie
striée de perte
sans toi
l’ombilic
crève ô
furie douce
sans toi voici mon corps
bâtard taraudé
à mort
sans toi
mes yeux privés
ne touchent plus
rien
sans toi
c’est l’enfer
d’une enfance
enragée
sans toi
c’est le drame
le deuil brame
âme bée »

Yves Charnet, « Deuil du duo », dans « Tranches d’âmes »,
paru dans Nu(e), n°40, 2009

« L’hirondelle rouge » de Jean-Michel Maulpoix (à paraître)

En février prochain, paraîtra, aux éditions du Mercure de France, un nouveau recueil de Jean-Michel Maulpoix, intitulé L’hirondelle rouge. Il s’agit, pour une part, mais pour une part seulement, d’un « livre de deuil », pour reprendre l’expression employée par Philippe Jaccottet à propos de certains de ses propres ouvrages. Quelques remarques (il y aurait tant à dire !) sur ce nouveau livre…

Lire la suite

Un recueil contemporain : Bernard Noël

Je voudrais vous présenter aujourd’hui un petit recueil que j’ai sous les yeux, publié par Bernard Noël et illustré par Véronique Sablery aux éditions Dana. Il s’intitule Un regard en abîme.

Lire la suite

Un petit recueil de Jean-Marie Barnaud

C’est un tout petit livre d’une dizaine de centimètres de côté, à la couverture bleue, imprimé sur du beau papier. Il ne compte que vingt-sept pages et dix-sept poèmes, imprimés à l’encre verte. Son titre ? Sur le carnet de Marion. Son auteur ? Jean-Marie Barnaud.

Lire la suite

« Et si tu écrivais le roman du désespoir,
celui des terres inondées ou recluses,
celui des villes renégates ou celui
des hameaux délabrés, que dirais-tu
à ton poème qui tremble et qui s’alarme ? que
dirais-tu ? Mais regarde bien autour de toi,
un petit garçon prend la lumière entre
ses doigts, il remonte les pentes du matin,
il est l’encre violette des prairies
avec leurs fleurs, leurs silences de fleurs,
leurs émeutes de fleurs devant l’éternel
combat de l’enthousiasme et de l’inquiétude. »

Richard Rognet, Élégies pour le temps de vivre,
Gallimard, via Google Books.

La neige d’André du Bouchet

Poursuivant mon parcours des poètes contemporains ayant écrit sur l’hiver et/ou sur la neige, je vous propose aujourd’hui de découvrir André du Bouchet, auteur d’un petit ouvrage intitulé Désaccordée comme par de la neige, dont nous allons voir qu’il est assez singulier.

Lire la suite

« A la lumière d’hiver » de Philippe Jaccottet

Philippe Jaccottet fait partie des grands noms de la poésie contemporaine. Il est l’auteur de nombreux recueils, en vers libres et en prose, où il tente de s’exprimer avec justesse et authenticité, soucieux de faire de la poésie autre chose qu’un jeu gratuit avec les mots. L’un de ses plus beaux recueils s’intitule A la lumière d’hiver.

Lire la suite

Un recueil pour l’hiver : Pas sur la neige

L’hiver approche, et avec lui, tant d’images de blancheur et de froidure, de veillées près de la cheminée, d’arbres dénudés… Ces images sont si stéréotypées, qu’on peut se demander comment les poètes contemporains parviennent à renouveler l’imaginaire de l’hiver. En effet, la thématique des saisons apparaît comme un motif traditionnel, rendant d’autant plus difficile son traitement. Alors, comment les poètes contemporains traitent-ils le thème de l’hiver ? C’est ce que je vous propose de découvrir avec une série d’articles, à travers lesquels je présenterai à chaque fois un recueil dont le thème central est l’hiver. Aujourd’hui, je vous présente Pas sur la neige de Jean-Michel Maulpoix.

Lire la suite

« Je parlerai du mot pluie, du mot
silence sous la pluie, je parlerai du jardin
sous la pluie, de la facilité des fleurs
à accepter les confidences du matin, je
parlerai de vestiges, de tuiles tombées,
de fontaines taries, de sources renaissantes,
je parlerai de pulsations, de paupières,
je marcherai vers la montagne, je me
[précéderai. »

Richard Rognet, Élégies pour le temps de vivre,
Paris, Gallimard, 2012, via Google Books.