Archives pour la catégorie Littérature étrangère

« Les plus sombres jours de l’année
Ont pour devoir de devenir lumière.
Je ne trouve pas de comparaison
Pour dire la douceur de tes lèvres. »

Anna Akhmatova, Requiem, Poème sans héros & autres poèmes,
trad. J.-L. Backès, Poésie/Gallimard, 2007, p. 82.

Rûmî, poète de l’amour mystique

Plus de 700 ans après la mort du poète, les vers de Rûmî continuent de nous enchanter. Leili Anvar, spécialiste de littérature persane, en offre une sélection qu’elle présente dans Rûmî, la religion de l’amour, anthologie parue aux éditions Points en 2011. Ce petit livre n’est sans doute qu’un maigre aperçu de ses quelque soixante mille distiques. Mais il permet de ressentir la beauté de l’élan mystique du poète, tout entier tourné vers la célébration du divin.

Lire la suite

Connaissez-vous la mythologie islandaise ?

Au commencement était le mythe. Avant même que l’homme ne sache écrire, avant les premières villes, avant les grandes civilisations, à l’époque où la chasse, la pêche et la cueillette occupaient l’essentiel des activités humaines, on imagine que les mythes circulaient oralement au sein de chaque groupe, pour le fédérer dans une même conception du monde et du cosmos. Avec le temps, ces mythes engendrèrent les grandes mythologies de l’humanité.

Lire la suite

Puisque tout passe, faisons
la mélodie passagère ;
celle qui nous désaltère,
aura de nous raison.

Chantons ce qui nous quitte
avec amour et art ;
soyons plus vite
que le rapide départ.

Rainer Maria Rilke, Vergers suivi d’autres poèmes français,
Paris, Gallimard, coll. « Poésie », 1929-1978, p. 57.

Tout ce qu’il faut savoir avant de lire l’Odyssée

L’Iliade et l’Odyssée sont des textes fondateurs de notre littérature. Ces récits, extrêmement anciens, content la guerre de Troie et le difficile retour du héros Ulysse en sa patrie d’Ithaque. Il s’agit là d’une lecture passionnante, mais peut-être d’un abord quelque peu difficile. Voici donc ce qu’il faut savoir avant de lire l’Odyssée.

Lire la suite

L’origine du monde dans la mythologie islandaise

« Au commencement
Était le néant
Ni sable ni mer
Ni cieux au-dessus
N’existaient sur la terre
Seul le gouffre Ginnungagap
Dont l’herbe était absente »

L’Edda de Snorri Sturluson,
traduction de Gérard Lemarquis.

L’éducation à Poudlard

Rarement œuvre de jeunesse n’aura connu un tel succès. Et pour cause. Non seulement les romans successifs développent-ils un univers fantastique susceptible de faire rêver les jeunes lecteurs, mais celui-ci se révèle suffisamment proche des préoccupations des enfants pour susciter leur identification. Ajoutez-y des personnages attachants et une intrigue haletante, et vous aurez quelques-uns des ingrédients du succès des romans de J. K. Rowling. Aujourd’hui, je voudrais vous parler plus particulièrement de la vision de l’école véhiculée par les romans.

Lire la suite

Mai 1968 vu par Patrick Quillier

Nous fêtons cette année le cinquantenaire de « Mai 1968 ». Que reste-t-il, aujourd’hui, de cet épisode de grèves et de manifestations ? Que retenir de Mai 1968 ? Historiens, philosophes, politologues, journalistes ont déjà répondu à la question. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un poème de Patrick Quillier qui se penche sur cette mémoire en célébrant les figures de Tristan Cabral et Jan Palach.

Lire la suite

Reblogué : « Note dell’anima »

Les notes de l’âme… Poésie et sérénité Un poème trouvé sur le blog Alessandria Today.vusurleWeb

Note Dell’anima, di Galatea Federico & Giuseppe Buro Poesia e Serenità Note Dell’anima

Danza il cuore tra note soavi ed è come un battito d’ali, nel tempo trovo il mio essere vita, bevo e ti amo, mi ritrovo in te, respiro te. In questo mare immenso d’amore, entro nei sogni e diventi poesia, il corpo […]

Voir le poème sur : Note Dell’anima, di Galatea Federico & Giuseppe Buro — Alessandria today

Image d’en-tête : Pixabay

Connaissez-vous Fernando Pessoa ?

Poète portugais de renommée mondiale, Fernando Pessoa fait partie de ces auteurs dont on parle beaucoup à l’Université, mais que je n’ai pas encore lus. Or, Patrick Quillier, professeur à l’Université de Nice, traducteur de l’œuvre complète de Pessoa en « Pléiade », vient de publier, aux éditions Chandeigne, une Anthologie essentielle de l’œuvre du poète. À cette occasion, il intervenait sur les ondes de France Culture pour retracer le parcours du grand poète portugais. Voici ce que j’en ai retenu.

Lire la suite

Reblogué : un poème de Neruda

Les Dictateurs Il est resté une odeur dans les plantations : un amalgame de sang et de corps, un pétale nauséabond et pénétrant. Parmi les cocotiers les tombes sont remplies de squelettes brisés, de râles silencieux. Le délicat satrape converse avec des coupes, des cols, des cordons dorés. Le petit palais luit comme une horloge et […]

► à découvrir ici : Pablo Neruda, Je ne prononce pas en vain ton nom, ô Amérique — Écri’turbulente

« L’amie prodigieuse » d’Elena Ferrante

C’est un roman très agréable à lire que L’amie prodigieuse, premier tome d’une saga qui, à terme, en comptera quatre, paru en 2014 aux éditions Gallimard dans une traduction de l’italien par Elsa Damien. Nous voici transportés dans l’Italie des années cinquante, dans un faubourg populaire de Naples, tel qu’il est perçu par une petite fille et sa meilleure amie.

Lire la suite

La neige dans la poésie contemporaine

Parmi les nombreux thèmes et motifs qui parcourent la poésie contemporaine, il en est un qui, au premier abord, passe peut-être un peu inaperçu, mais qui se retrouve, de loin en loin, dans un nombre important de recueils, et qui constitue même l’objet central de plusieurs ouvrages : il s’agit du motif de la neige

Lire la suite