« J’ai oublié de dire que la rivière, lente, est également silencieuse : pas un remous, pas une vaguelette, mais un long courant, épais comme une crème, où s’éteint le temps. »

Olivier Barbarant, Un grand instant, Seyssel, Champ Vallon, 2019,
via « Google Livres ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s