Les mots du théâtre

On n’étudie pas une pièce de théâtre avec les mêmes outils que l’on utiliserait pour un roman ou encore un poème. Voici quelques termes qui vous seront sans doute utiles pour apprécier pleinement les pièces de théâtre et les essais critiques qui portent sur elles. Si vous voyez d’autres mots à ajouter, n’hésitez pas à me les signaler.

1. Les tours de parole

  • Réplique (n. f.) : Prise de parole d’un personnage.
  • Tirade (n. f.) : Prise de parole d’une longueur importante.
  • Aparté (n. m.) : Convention théâtrale par laquelle un personnage « pense tout haut », s’adressant non pas à un autre personnage mais au public. Le personnage parle à part. Il s’agit généralement de répliques assez brèves.
  • Monologue (n. m.) : Convention théâtrale par laquelle un personnage, seul sur scène, exprime tout haut ce qu’il pense, par exemple une délibération quant à la conduite à tenir. Il s’agit généralement d’une tirade assez longue.
  • Stichomythie (n. f.) : Échange de très brèves répliques, généralement dans un contexte de joute verbale. L’image de « ping pong verbal » illustre assez bien cette pratique.
  • Stance (n. f.) : Tirade qui marque son importance par l’utilisation d’un mètre différent. Voir par exemple les stances du Cid.
  • Double énonciation (n. f.) : Phénomène par lequel les personnages, en même temps qu’ils parlent entre eux, sont aussi des acteurs qui font passer le message d’un auteur à un public.

2. Les indications scéniques

  • Didascalie initiale (n. f.) : Texte, généralement écrit dans un style télégraphique, où l’auteur présente les personnages, parfois aussi le décor.
  • Didascalie (n. f.) : Bref commentaire de l’auteur, généralement écrit en italiques ou entre parenthèses, donnant des indications sur la manière de jouer un passage précis de la pièce. Ces indications peuvent concerner le ton, les déplacements des personnages, leur façon d’interagir entre eux ou avec des objets…
  • Scène (n. f.) : Subdivision de la pièce de théâtre. Dans le théâtre classique, on change de scène dès lors qu’un personnage fait son entrée sur scène ou quitte au contraire l’espace scénique. Dans le théâtre moderne, il me semble que ce n’est plus une obligation, et la succession des scènes marque davantage un chapitrage de l’intrigue.
  • Acte (n. m.) : Regroupement de plusieurs scènes. Le changement d’acte peut être imposé par la nécessité d’interrompre la représentation pour changer un décor. Les actes sont donc séparés par un entracte.

3. Le spectacle de théâtre

  • Scène (n. f.) : plateau sur lequel les acteurs évoluent.
  • Coulisse (n. f.) : espace invisible et inaccessible aux spectateurs, destiné à la préparation du spectacle. C’est en particulier là où se trouvent les acteurs dans les moments où ils ne sont pas sur scène.
  • Décor (n. m.) : Représentation plus ou moins réaliste, ou au contraire volontairement abstraite, du lieu dans lequel sont censés se trouver les personnages.
  • Personnage (n. m.) : Être fictif qui n’existe que dans l’imagination d’un dramaturge, et qui est destiné à être incarné par un acteur ou un comédien.
  • Acteur ou comédien (n. m.) : Personne dont le travail consiste à incarner sur scène un personnage.
  • Metteur en scène (n. m.) : Personne chargée de proposer une interprétation du texte de théâtre en dirigeant les comédiens.
  • Dramaturge (n. m.) : Auteur d’une pièce de théâtre.
  • Public (n. m.) : Ensemble des spectateurs.
  • Spectateur (n. m.) : Personne qui assiste à un spectacle de théâtre pour son divertissement.
  • Régisseur (n. m.) : Personne chargée notamment de l’éclairage et du son.
  • Machiniste (n. m.) : Personne chargée de manipuler les différentes « machines » nécessaires au déroulement de la pièce (telles que les trucages, poulies, etc.) et en particulier les ouvertures et fermetures de rideau.
  • Décorateur (n. m.) : Personne chargée de créer les décors. Le mot a été employé jadis pour désigner une tâche beaucoup plus globale, se rapprochant alors de la fonction de metteur en scène.
  • Costumier (n. m.) : Créateur des costumes.
  • Côté cour (n. m.) : Côté droit de la scène, vu de la salle.
  • Côté jardin (n. m.) : Côté gauche de la scène, vu de la salle.
  • Poulailler (n. m.) ou paradis (n. m.) : Dernier étage du public, le plus éloigné de la scène, destiné généralement à un public populaire.
  • Parterre (n. m.) : Partie du public située à proximité de la scène, autrefois dépourvue de sièges.
  • Loge (n. f.) : Cabine destinée à accueillir des membres privilégiés du public.
  • Rideau (n. m.) : Toile destinée à dissimuler la scène afin de rendre les préparatifs invisibles. Il n’y a pas toujours eu de rideau au théâtre.

3. Les types de pièces de théâtre

  • Comédie (n. f.) : Pièce de théâtre au contenu léger, notamment humoristique, privilégiant des sujets empruntés au quotidien de personnes de condition moyenne ou basse.
  • Tragédie (n. f.) : Pièce de théâtre au contenu sérieux, privilégiant des sujets historiques ou mythologiques, cherchant à susciter la terreur et la pitié.
  • Tragi-comédie (n. f.) : Pièce de théâtre mêlant tragédie et comédie (par exemple avec une intrigue tragique et un dénouement heureux).
  • Farce (n. f.) : Comédie populaire, reposant sur un humour assez grossier (bastonnades, etc.).
  • Commedia dell’arte (n. f.) : Tradition théâtrale italienne, recourant fortement à l’improvisation, et mettant en scène des personnages stéréotypés (Pantalon, Arlequin, Colombine…). Les personnages portaient des masques.
  • Drame romantique (n. m.) : Pièce de théâtre remettant en question les principes classiques, mêlant le sublime et le grotesque, mettant en scène un héros romantique.
  • Vaudeville (n. m.) : Le terme désignait initialement des chansons (le nom vient du Vau de Vire, en Normandie, où Basselin faisait des pièces de vers), puis a servi à désigner des pièces de théâtre incluant de telles chansons. (D’après le Petit Littré.)
  • Mélodrame (n. m.) : Le terme désignait initialement des pièces de théâtre entrecoupées de musique instrumentale, avant de définir des œuvres dramatiques caractérisées par des « situations violentes », des « péripéties imprévues », un langage « emphatique et exagéré ». (D’après le Petit Littré.)
  • Théâtre de l’absurde (n. m.) : Parfois plus justement appelé « Nouveau Théâtre », désigne le théâtre de l’après-guerre (années 1950), qui remet en cause la plupart des conventions traditionnelles, et interroge avec angoisse le sens de l’existence humaine.

4. Les règles classiques

  • Vraisemblance (n. f.) : qualité de ce qui est conforme à ce que l’on considère comme possible.
  • Naturel (n. m.) : qualité de ce qui est conforme à l’idée qu’on se fait de la Nature.
  • Bienséance (n. f.) : respect des règles de la morale et de la pudeur.
  • Unité de temps (n. f.) : impératif de circonscrire l’action à une durée d’environ vingt-quatre heures.
  • Unité de lieu (n. f.) : impératif de représenter l’action dans un seul lieu.
  • Unité d’action (n. f.) : impératif d’éviter de multiplier les actions différentes dans une même pièce de théâtre, laquelle doit concerner un et un seul problème.

5. Les phases d’une pièce

  • Scène d’exposition (n. f.) : Scène par laquelle débute une pièce de théâtre, et qui permet avant tout de présenter les personnages et d’exposer au public le problème qui sera l’enjeu de la pièce.
  • Aporie (n. f.) : absence d’issue. Les personnages, quels que soient leurs choix, ne pourront pas échapper à une issue fatale.
  • Agôn (n. m.) : scène de débat et de combat.
  • Acmé (n. f.) : moment où la tension dramatique atteint son seuil critique.
  • Quiproquo (n. m.) : moment où les personnages ne se comprennent pas, chacun parlant d’une chose différente en croyant parler de la même chose. C’est un ressort du comique.

*

J’espère que ce petit lexique vous aura été utile. N’hésitez pas à indiquer en commentaire les mots qu’il faudrait, selon vous, ajouter.

Image d’en-tête : Par Antoine Meunier — Cette image provient de la Bibliothèque en ligne Gallica sous l’identifiant ARK btv1b10303194d, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=223238

4 commentaires sur « Les mots du théâtre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s