La revue Nu(e) célèbre Salah Stétié

Le dernier numéro de la revue Nu(e) a été mis en ligne à la fin du mois de mars. Cette revue a déjà dédié soixante-et-onze numéros à la poésie contemporaine, chaque opus s’intéressant à un poète à travers un entretien, des inédits, des poèmes d’amis, des œuvres plastiques et des articles critiques. Ce dernier numéro est consacré à Salah Stétié, poète français d’origine libanaise qui, depuis les années soixante, fait œuvre de passeur poétique entre Orient et Occident.

Que trouve-t-on dans ce numéro ? Eh bien, par exemple, cette belle définition de la poésie :

« La Poésie est celle qui nous donne des nouvelles de notre cœur, de notre âme. Elle fait partie des choses essentielles de la vie. La Poésie est la seule à avoir le pouvoir de faire tomber les masques, de nous approcher le plus possible de la Réalité, de nous faire voir la vraie couleur du Ciel, d’entendre le vrai son de la Mer » (p. 7)

La revue s’ouvre sur un très intéressant entretien entre Salah Stétié et Denisa Craciun, qui permet d’évoquer, entre autres, les questions du rapport entre poésie et spiritualité, les affinités littéraires du poète, et l’importance d’un lien entre la poésie et le vécu.

Salah Stétié à New York en 2013, photographié par Caroline Fourgeaud-Laville (Wikimedia Commons)

Vient ensuite un article de Stéphanie Nassif, qui cherche à expliquer les raisons du caractère hermétique de la poésie stétiéenne, et qui explore, pour ce faire, les vocables récurrents du poète.

Iulian Ionascu propose ensuite un carnet de photographies en noir et blanc, qui donnent à voir différents portraits du poète en différents lieux.

On découvre ensuite de très beaux poèmes inédits de Salah Stétié, que je vous invite à aller voir. En voici un bref aperçu :

« Des oiseaux ont traversé ma vitre
Et de l’autre côté de ma vitre ils ont fui
Rêveurs et mouillés de réel malgré le vide
Eux et moi fous de réel face au Réel
Fait de branches fait de poussées fait de roches
Et dans ma chambre établie la Montagne
Ayant au-dessus d’elle un aigle éparpillé
Soumis aux quatre vents du cristal de l’esprit […] »

Michaël Bishop s’intéresse ensuite à un ouvrage intitulé Le Mendiant aux mains de neige. Il y explore la dimension visionnaire d’une œuvre « capable de pénétrer, creuser, méditer de façon spontanée, au-delà du rationnel, l’expérience d’être parmi les choses ».

Michel Finck étudie quant à elle la correspondance entre Salah Stétié et Yves Bonnefoy. Elle voit dans ces deux poètes deux « porteurs de lumière ».

Marianne Froye montre que Salah Stétié était un lecteur de Rimbaud. Elle fait ainsi une lecture croisée des deux oeuvres.

Viennent ensuite les poèmes et les dessins de Marc-Henri Arfeux.

Mon propre article s’intitule « Béatrice Bonhomme en miroir de Salah Stétié ». Il montre que, si Salah Stétié hérite sans doute d’une longue tradition tant orientale qu’occidentale, il est, à son tour, inspirant. Aussi est-il intéressant mettre en résonance les œuvres de Salah Stétié et de Béatrice Bonhomme.

Anis Nouaïri analyse de son côté un essai de Salah Stétié intitulé Les Porteurs de feu.

Aaron Prevots s’intéresse à L’Être poupée, en en sélectionnant des vers ensuite analysés comme échantillon, reprenant ainsi une méthode utilisée par Salah Stétié lui-même avec Victor Hugo.

Scott Shinabargar propose un article intitulé « La force de la dernière fleur ».

L’ouvrage se termine par une bibliographie détaillée des ouvrages de Salah Stétié et des études critiques qui lui ont été consacrées.

Ce numéro de revue apportera ainsi des informations très éclairantes à tous ceux qui voudront découvrir et mieux comprendre la poésie de Salah Stétié.

2 commentaires sur « La revue Nu(e) célèbre Salah Stétié »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s