« On entre au théâtre non pour voir des hommes une fois de plus, mais pour vivre au présent d’apparition, assister pour la première fois au spectacle de la transfiguration humaine. »

Valère Novarina, Pendant la matière, Paris, P.O.L, 1991, p. 7.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s