Quelques activités ludiques et éducatives pour l’été

Les grandes vacances approchent à grands pas. Les enfants en ont bien besoin. On me demande parfois comment faire réviser les enfants pendant l’été. Voici donc une petite sélection d’activités qui, même si elles n’ont rien de scolaire, permettront d’entretenir certains acquis tout en demeurant ludiques.

1. Lire

Des livres sur la plage (Pixabay)

Lire est une activité indispensable, tant pour l’acquisition d’un vocabulaire suffisant que pour le maintien d’un rapport personnel avec l’écrit. Il importe d’éviter d’en faire une corvée. Lire ne doit pas être une obligation scolaire, mais une source de plaisir. Ne grondez pas votre enfant s’il lit peu ou pas, mais lisez avec lui en lui montrant à quel point cette activité peut être agréable. Emmenez-le à la bibliothèque. Montrez-lui le bon exemple en prenant vous-même du plaisir à lire.

2. Écrire

Un enfant poste une lettre (Pixabay)

Au lieu de dégoûter les enfants en vacances en les assommant sous des tonnes d’exercices qui leur semblent d’autant plus injustes que certains de leurs camarades ne sont pas soumis à la même rigueur, il vaut mieux proposer des activités qui leur permettent de se rendre compte que les apprentissages scolaires sont utiles dans la vraie vie.

Écrire une lettre ou une carte postale à des cousins ou des grands-parents, voilà une activité riche, qui peut être conduite en plusieurs fois : une séance pour le brouillon, une autre pour la correction, une autre pour l’écriture de l’adresse sur l’enveloppe… On pourra éventuellement joindre un dessin. L’enfant ira lui-même, accompagné de l’adulte, poster sa lettre dans la boîte jaune…

Légender des photos de vacances pour l’album de famille, voilà encore une façon de travailler l’écriture et la grammaire tout en n’ayant pas l’impression de faire un travail scolaire. Pour les parents comme pour les enfants, cela fera un beau souvenir que petits et grands auront plaisir à rouvrir régulièrement.

Ce sont des activités où il y a un intérêt à écrire correctement. On n’écrit pas simplement pour faire plaisir à un enseignant, mais parce que cela est utile. Les enfants accepteront alors d’autant mieux les remarques sur leurs écrits, et ils les corrigeront plus volontiers. Il est intéressant qu’ils trouvent eux-mêmes leurs erreurs, mais aidez-les s’ils n’y parviennent pas.

3. Quand la langue devient un jeu

Pour apprendre la conjugaison de façon ludique, on peut glisser une fiche de fichier dans une pochette plastique transparente. On n’écrit plus au stylo, mais au feutre effaçable. Ça change tout dans l’esprit des enfants ! Il suffit d’effacer pour rectifier une erreur. Et le support est tout de suite plus attractif ! Notez que cette activité s’adapte très bien aussi à l’apprentissage des langues étrangères, pour des collégiens ou lycéens, par exemple pour réviser l’apprentissage des verbes irréguliers.

On pense aussi à des jeux tels que mots croisés, mots fléchés, etc., qui ont une dimension éducative même s’ils restent avant tout des supports ludiques.

4. Compter, calculer, réfléchir

Une petite fille fait des maths sur un tableau

La même logique vaut en mathématiques. Voici une liste d’activités qui appartiennent à la vie courante et qui permettent de réviser les apprentissages scolaires :

  • Dans un magasin quelconque, à la boulangerie par exemple, les enfants peuvent calculer la somme dépensée et prédire la monnaie éventuellement rendue par la caissière.
  • Vos enfants peuvent servir d’assistants lors de vos travaux de bricolage, de jardinage, de cuisine. « Passe-moi quinze vis », « mesure la longueur de cette planche », « combien me faudra-t-il de graines si je mets trois graines dans quinze trous ? »… En cuisine, les enfants prendront plaisir à utiliser le verre doseur, par exemple pour faire des crêpes. Pour les plus grands, on pourra inclure des conversions. Bref, les situations de la vie courante sont nombreuses qui requièrent l’utilisation des mathématiques : il est intéressant d’y associer vos enfants.
  • La lecture de l’heure sur une horloge ou une montre avec des aiguilles est également une activité qui ne nécessite ni cahier ni stylo, et qui pourtant est très utile pour les apprentissages.
  • La révision des tables de multiplication peut également se faire de façon très ludique et devenir une activité agréable.

5. Découvrir le monde

Les vacances ne sont pas faites pour rester enfermé. Certes, les activités dépendront de votre budget, mais il y a sûrement des choses à faire près de chez vous. Renseignez-vous auprès de votre office du tourisme, car il n’y a guère de municipalités qui n’ont rien à proposer pour les enfants. Vous pouvez aussi partager certaines de vos passions avec vos enfants, que vous ayez un talent artistique, musical, sportif…

On ne dira jamais assez combien les visites au musée, les randonnées dans la nature à pied ou à vélo, les explorations de la plage avec masque et tuba, constituent des expériences riches pour les enfants. Nombre d’entre elles sont gratuites ou peu onéreuses. Entre nature et culture, il y a du choix !

6. Les jeux de société

Des jeux de société (Pixabay)

Nombreux sont les jeux de société qui demandent de la réflexion, du jugement, de l’imagination… Voici quelques exemples.

  • Carabistouille est un jeu qui vous propose d’inventer de courtes histoires avec des contraintes données. Les éléments donnés sont toujours désopilants, si bien que de bons fous rires sont à prévoir…
  • DiXit travaille l’imagination en ce qu’il demande de trouver des points communs entre une série d’images et un thème annoncé, afin de trouver quelle est la carte émise par celui qui a annoncé le thème, au milieu de celles proposées par les autres joueurs.
  • « 6 qui prend » est un jeu très amusant, qui ne dure pas très longtemps, mais qui demande d’être capable de comparer et de ranger très rapidement des nombres de 1 à 104. Si l’on est la sixième personne à poser une carte sur une rangée, on récupère toutes les cartes. Il faut faire le moins de points possible.
  • « Mystères » est un jeu de devinettes. Vous devez faire deviner un mot. Mais vous ne pouvez donner d’indices que selon les cartes pointées par les autres joueurs. Vous devrez donc faire deviner le mot imposé en donnant par exemple une couleur, un matériau, un titre de film, un personnage célèbre… Une telle activité travaille le vocabulaire et les associations d’idées.
  • « Dup! » est un jeu polyvalent, en ce qu’il inclut des jeux d’adresse, de mime, de mémoire, d’imagination, de rapidité… À jouer en famille.

Bien entendu, les jeux plus traditionnels, type échecs, dames, bataille, rami, etc., sont également très bons pour solliciter la réflexion et la rapidité.

7. Limiter les écrans

Les études le disent, les psychologues en parlent, la presse s’est même saisie du sujet, si bien que l’on peut dire que, oui, il faut limiter l’exposition des plus jeunes aux écrans, qui ont des effets néfastes avérés sur les apprentissages.

8. Que penser des cahiers de vacances ?

Un coloriage (Pixabay)

Dès que les vacances approchent, on voit fleurir sur les étals des libraires et des grandes surfaces des cahiers de vacances. Sont-ils de bons moyens de réviser ?

J’ai le souvenir d’en avoir fait un peu, quand j’étais enfant : je ne me laissais pas berner par leurs couleurs attractives et je comprenais bien que l’on me demandait avant tout de réviser, donc de travailler. Autant dire que cette perspective ne m’enchantait guère. Mais je le faisais volontiers pour faire plaisir à mes parents, qui savaient faire en sorte que ces temps soient brefs et efficaces.

Je ne jugerai pas du contenu de ces cahiers, mais il me semble qu’ils ne seront utiles que si vous arrivez à faire en sorte qu’ils ne deviennent pas une corvée pour vos enfants. Si vous comptez vous en servir, ménagez des temps de travail brefs, mais non négociables. Par exemple, demandez un nombre faible d’exercices, mais exigez qu’ils soient faits. Prévoyez une récompense pour motiver vos enfants.

Il me semble personnellement que ces supports, s’ils peuvent avoir une utilité, ne doivent pas devenir l’alpha et l’oméga de la révision pendant les vacances, mais simplement compléter des expériences enrichissantes dans la vie de tous les jours. Lire l’heure, rendre la monnaie, lire un livre, se promener dans la nature, voilà autant d’activités qui permettront à votre enfant de prendre du bon temps tout en ayant appris quelque chose.

*

Cette petite sélection n’a rien d’exhaustif. Si vous avez des suggestions pour l’enrichir, des questions ou des remarques, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

 

3 commentaires sur « Quelques activités ludiques et éducatives pour l’été »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s