« Minerai noir » de René Depestre

René Depestre est un grand poète haïtien aujourd’hui âgé de quatre-vingt-onze ans. Il a été mis à l’honneur dans l’émission La Grande Librairie, où Gaël Faye, poète, chanteur, rappeur et écrivain, déclame l’un de ses poèmes, intitulé « Minerai noir », devant un public composé notamment de l’ex-ministre Christiane Taubira. Cet extrait de l’émission a été relayé sur Facebook, et je me permets de vous le faire découvrir à mon tour, car c’est un beau moment de poésie.

Le lien vers la vidéo est ici :

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FLaGrandeLibrairie%2Fvideos%2F2116355125058470%2F&show_text=1&width=560

Merci au professeur Patrick Quillier d’avoir relayé cette information, me permettant ainsi d’en prendre connaissance.

Et voici le texte du poème, qui se passe de tout commentaire :

« Quand la sueur de l’Indien se trouva brusquement tarie par le soleil
Quand la frénésie de l’or draina au marché la dernière goutte de sang indien
De sorte qu’il ne resta plus un seul Indien aux alentours des mines d’or
On se tourna vers le fleuve musculaire de l’Afrique
Pour assurer la relève du désespoir
Alors commença la ruée vers l’inépuisable
Trésorerie de la chair noire
Alors commença la bousculade échevelée
Vers le rayonnant midi du corps noir
Et toute la terre retentit du vacarme des pioches
Dans l’épaisseur du minerai noir
[…]
Voilà de nombreux siècles que dure l’extraction
Des merveilles de cette race
O couches métalliques de mon peuple
Minerai inépuisable de rosée humaine
Combien de pirates ont exploré de leurs armes
Les profondeurs obscures de ta chair
Combien de flibustiers se sont frayés leur chemin
A travers la riche végétation des clartés de ton corps
Jonchant tes années de tiges mortes
Et de flaques de larmes
Peuple dévalisé peuple de fond en comble retourné
Comme une terre en labours
Peuple défriché pour l’enrichissement
Des grandes foires du monde
Mûris ton grisou dans le secret de ta nuit corporelle
Nul n’osera plus couler des canons et des pièces d’or
Dans le noir métal de ta colère en crues. »

René Depestre, « Minerai noir », cité via Facebook.


L’image d’en-tête provient de Wikipédia. Desclaux/Wikipédia, CC. L’image a été recadrée pour les besoins de mise en page.

Sur des sujets voisins


Ce poème vous a-t-il ému ? Partagez-le à votre tour !

7 commentaires sur « « Minerai noir » de René Depestre »

  1. J’adore Gaël Faye je te conseille son livre Petit Pays, une lecture agréable qui nous offre une autre vision de la vie.
    Et puis aussi bien sûr d’écouter ses chansons, les paroles sont puissantes l’album est bien réalisé, à écouter dans l’ordre 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s