Immense oiseau (texte personnel)

TEXTE PERSONNEL

Immense oiseau

Voici un poème que j’avais écrit en décembre 2011.

Avant les grands pèlerinages autour des continents,

quand le ciel encore pur d’hommes

vierge de toute trace, libre de signes,

demeurait de tout l’espace ignorant,

avant que l’astronome n’y pointât sa lunette

curieux des étoiles et des saisons,

avant que le berger n’y lise le cycle des crues et des étiages,

des naissances et des transhumances,

avant que le rêveur ne songe à sa conquête,

avant les gnomons de Syène et d’Alexandrie

et la mesure du rayon terrestre,

quand la terre encore pure d’hommes

n’accusait d’autres stries que d’érosion

et d’autres voies que fleuves,

et la mer vierge de toute voile ignorait la barque et l’esquif,

quand l’air ne vibrait que du tressaillement des feuilles,

avant la surrection des plus hautes montagnes,

avant les clochers et les obélisques,

avant les antennes et les minarets,

à l’heure de la première marée,

quand le premier crocus brisa l’écorce de neige,

apparut l’oiseau dans l’univers.

Il déploya ses ailes sur le monde

et son ombre se déplaça sur la terre.

Ainsi naquit l’oiseau.

 

Immense oiseau,

le battement de tes ailes sera notre chant,

notre direction sera ton sillage au ciel,

la courbe de ton vol sera notre insigne,

et des couleurs de tes plumes nous ferons notre drapeau.

 

Immense oiseau,

conte-nous l’épopée de ton enfance,

tes voyages par-delà les cimes et les crêtes,

toi qui assistas à toute naissance,

qui survolas les berceaux des nations

et surpris le premier cri du nouveau-né,

immense oiseau, ajoute ta voix à la voix du monde,

et répète pour nous la fable de l’enfance,

de l’apparition de toute chose, le mystère des premiers gestes,

qui chaque jour a lieu en tout point du monde,

reprends au commencement l’histoire des premiers pas de l’homme,

ses claudications d’aveugle, ses errances depuis le sable jusqu’au bitume,

redis-nous combien, à mesure qu’il avance,

il ne rêve que d’une enfance.

Gabriel GROSSI
2011

4 commentaires sur « Immense oiseau (texte personnel) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s