Promenade dans les mots de l’automne

Je vous propose aujourd’hui une petite promenade dans l’histoire des mots qui appartiennent au lexique de l’automne. J’espère que vous la trouverez à la fois divertissante et instructive !

Forêt de bouleaux (Pixabay)

Emprunté au latin automnus, lui-même probablement d’origine étrusque, le mot automne désigne la saison qui suit l’été et précède l’hiver. Cet emprunt est relativement tardif : avant cela, on parlait de gain, puisqu’il s’agissait du temps des récoltes.

 

Champignons (Pixabay)

En automne, nous cueillons des champignons, du moins lorsque les conditions climatiques leur ont permis de pousser. Le mot, qui désigne un règne particulier d’être vivants, ni végétaux, ni animaux, est issu du latin populaire campaniolus, signifiant « de la campagne ». On atteste en ancien français les formes champignuel, canpegneus et champineul.

 

Une châtaigne (Pixabay)

L’automne est aussi la saison des châtaignes. Ce mot, d’abord écrit chastaigne, vient du latin castanea (qui avait les deux sens de « châtaigne » et de « châtaigner »). Le mot latin provient lui-même du grec kastanea. Le marron, quant à lui, est un emprunt à l’italien marrone. C’est le fruit qui a donné son nom à la couleur marron, ce qui explique l’invariabilité. On dit en effet : des chemises marron.

Forêt d’automne (Pixabay)

L’automne est une saison où commencent à arriver les premiers froids. L’adjectif s’est d’abord écrit avec un t final. Avant cela, sont également attestées les formes freit, freide. L’adjectif est issu du latin frigidus signifiant « froid », lui-même de frigus. L’adjectif frigide possède la même étymologie, mais il s’agit quant à lui d’un emprunt, et non d’un mot issu.

 

 

Une tombe fleurie (Pixabay)

L’automne est encore la saison de la Toussaint, mot suffisamment transparent pour qu’il ne soit pas nécessaire de le définir : c’est la fête de tous les saints. Les gens se réunissent alors autour des tombes de leurs défunts pour les fleurir de chrysanthèmes. Ce nom de fleur vient du grec et signifie littéralement « fleur d’or ». Khrusos, en effet, c’est l’or, et anthemon, c’est la fleur.

 

Un corbeau devant une lune orange (Alexas_Fotos, Pixabay, libre de droits)

Enfin, c’est aussi la saison où les enfants fêtent Halloween. Ce mot anglais n’est pas encore recensé dans le Dictionnaire historique de la langue française, ni dans le TLFi. Cela ne devrait pas tarder, tant cette fête populaire d’origine anglo-saxonne réjouit les enfants. Il faut donc se tourner vers un dictionnaire étymologique de la langue anglaise. Je me suis contenté du premier venu : le Online Etymologic Dictionary.

Le mot s’est d’abord écrit Hallow-e’en. C’est un mot écossais attesté au XVIIIe siècle. C’est un raccourcissement de « Allhallow-even« , signifiant « veille de la Toussaint ». Le 31 octobre était, selon le dictionnaire consulté, « le dernier jour de l’année dans l’ancien calendrier celtique, où c’était la nuit des sorcières ».

Et pour conclure sur le sujet, je vous propose d’écouter cette belle chanson composée par l’ami Erewän pour les enfants :

Sur le même sujet

 

Un commentaire sur « Promenade dans les mots de l’automne »

  1. Post-scriptum : je précise que les informations étymologiques de cet article proviennent, sauf mention contraire, de l’excellent Dictionnaire historique de la langue française dirigé par Alain Rey et paru aux éditions Le Robert.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s