Archives mensuelles : février 2016

La fileuse

« Assise, la fileuse au bleu de la croisée
le jardin mélodieux se dodeline,
Le rouet ancien qui ronfle l’a grisée.

Lasse, ayant bu l’azur, de filer la câline
Chevelure, à ses doigts si faibles évasive,
Elle songe, et sa tête petite s’incline.

Un arbuste et l’air pur font une source vive
Qui suspendue au jour, délicieuse arrose
De ses pertes de fleurs le jardin de l’oisive.

Une tige, le vent vagabond se repose,
Courbe le salut vain de sa grâce étoilée,
Dédiant magnifique, au vieux rouet, sa rose. »

Paul Valéry, « La fileuse », Album de vers anciens, 1920,
source : Wikisource.

Réforme de l’orthographe : de quoi parle-t-on ?

La question de l’orthographe et de sa réforme vient à nouveau d’émerger parmi les sujets d’actualité, et fait l’objet de débats passionnés, entre des traditionalistes qui y voient une déperdition au coût inestimable, et des réformistes qui, au contraire, y voient une chance inouïe de clarifier certaines incohérences. Sans être spécialiste du sujet, j’aimerais toutefois exposer mon propre point de vue.

Lire la suite

Le XXe siècle en poésie

Cette année, le thème du Printemps des poètes, c’est le XXe siècle. Il s’agira donc de parcourir tout un siècle de poésie. Et pas des moindres, puisque l’encyclopédie en ligne Wikipédia recense rien moins que 1265 poètes français du XXe siècle, contre seulement 31 au XVe siècle, 165 au XVIe, 191 au XVIIe, 179 au XVIIIe, ou encore 558 au XIXe. C’est dire le caractère prolifique du siècle passé. Comment se repérer dans tout ça ?

Lire la suite

« Il m’est étrange d’observer comment au fil de ce voyage j’aurai peu à peu assisté au retour de ma langue. Une couture de fils noirs dont il se pourrait bien qu’elle ait pour objet de repriser l’absence, aussi bien que de nouer l’étrange au familier. Je me suis tissé dans ces pages un léger costume de voyageur sur le retour… »

Jean-Michel Maulpoix, Le Voyageur à son retour, Le Passeur, février 2015.