« Comme un bleu qui s’ameute sur la bouche des toits, offrant à boire la nudité de son silence, la machette soudaine de ta joie sur les ruines, — et les tessons qui brillent. »

Gabrielle Althen, Vie saxifrage, Éditions Alain Gorius, 2012, p. 51.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Citation du jour — Gabrielle Althen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s