Ces mots anglais venus du français

On entend souvent se plaindre de l’irruption de mots anglais dans le vocabulaire français. Certains proposent même des substituts, plus ou moins heureux, à ces anglicismes d’emprunt récent. Pour ma part, je n’ai aucune honte à écrire « e-mail », s’agissant d’un mot technique, plutôt que « courriel », qui me semble un peu artificiel. J’utilise également souvent, tout simplement, l’expression « courrier électronique ». En revanche, je ne vois aucune raison sérieuse de dire « overbooké » ou « surbooké », quand on peut tout simplement dire « surchargé » ou « surmené ».

On sait parfois moins que de nombreux mots anglais sont en réalité issus du français. Le mot anglais « market » vient ainsi du français « marché » (via le normand) ; le mot « sport » vient de l’ancien français « deport » qui désignait un passe-temps ; le mot « challenge » avait en ancien français la même orthographe, et le sens de « défi ». Si l’on en croit le Dictionnaire des mots d’origine étrangère d’Henriette et Gérard Walter, on peut encore citer :

  • auburn, de l’ancien français « alborne » ;
  • bar, emprunté au français « barre » ;
  • budget à « bougette » ;
  • interview à « entrevue » ;
  • nurse à « nourrice » ;
  • pedigree à « pied-de-grue ».

L’article Influence du français sur l’anglais, dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia, propose une liste beaucoup plus étendue.

Cette influence s’explique par la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. Henriette Walter précise que « vingt mille Normands le suivent outre-Manche », et que le français restera, pendant plusieurs siècles, la langue de la Cour et de la haute société, si bien qu’il faut attendre 1731 pour que la justice y soit rendue en anglais. Selon Henriette Walter, on peut estimer que le lexique anglais est « composé, pour plus de la moitié, de termes français ». Et aujourd’hui encore, la devise de l’Angleterre, « Honni soit qui mal y pense », est en langue française.

D’ailleurs, est-il vrai que l’anglicisme e-mail, que les anglo-saxons n’utilisent pas sans préfixe, vient du français ? Le Dictionnaire étymologique de la langue française dirigé par Alain Rey, non plus que le Trésor de la langue française informatisé du CNRLT, ne proposent d’entrée « e-mail » (ni « courriel », d’ailleurs). Une recherche sur Internet m’a permis de tomber sur un Online Etymology Dictionary, où l’on apprend que le mot « e-mail » a été forgé en 1982 à partir de l’expression « electronic mail », et que le mot « mail » viendrait de l’ancien français male, qui signifiait « wallet, bag, bundle » (besace, sac, paquet…). Ainsi, le mot « e-mail » n’a fait que retraverser la manche !

Ne craignons donc pas trop les anglicismes, du moment que l’on sait faire la part des choses, et les employer à bon escient. Plus difficiles à repérer sont les anglicismes invisibles, comme l’emploi du verbe « réaliser » au sens de « se rendre compte », lequel n’est apparu en français qu’au XIXe siècle, chez des traducteurs de l’anglais comme Baudelaire. Le Dictionnaire historique de la langue française précise que ce verbe n’a d’abord été qu’un terme juridique du nord de la France, et que le sens courant de « rendre réel » n’est apparu qu’au dix-septième siècle, dans la langue philosophique.

Et vous, quels sont les anglicismes qui vous horripilent le plus ? Que pensez-vous de certains substituts comme « courriel » ? N’hésitez pas à intervenir dans les commentaires !


(Image d’en-tête : composition personnelle à partir d’images libres de droits des drapeaux français et brittanique.)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ces mots anglais venus du français »

  1. Une précision (merci à DRLGHN) : « Honni soit qui mal y pense » est la devise de l’Ordre de la Jarretière, tandis que la devise de la Couronne britannique est « Dieu et mon droit ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s