Non, les bus ne sont pas blindés !

Si vous avez l’habitude de prendre les transports en commun, peut-être avez-vous déjà entendu quelqu’un grommeler :

« Je n’ai pas pu monter dans le bus, il était blindé ! »

Or, on peut parier que la personne ne voulait pas parler d’un moyen de transport à l’épreuve des balles, mais bien d’un autobus extrêmement rempli de passagers. Cette personne voulait donc parler d’un bus bondé.

L’adjectif « blindé » semble, pour cet emploi, fautif. Aucun des dictionnaires que j’ai consultés ne mentionne la possibilité pour cet adjectif de signifier « bondé » ou « rempli à l’extrême ». Il qualifie toujours, au sens propre, quelque chose que l’on a renforcé afin de le rendre plus résistant. Il possède deux sens figurés et populaires, pour qualifier le fait d’être endurci psychologiquement, et le fait d’être ivre.

Je vous renvoie, pour plus de détails, au Trésor de la langue française informatisé.

Il n’y aurait, à vrai dire, aucun mal à employer ce terme par plaisanterie, si du moins l’on avait conscience qu’il ne s’agit pas d’un emploi usuel du mot, ce qui semble n’être pas toujours le cas.

Et vous, avez-vous déjà entendu « blindé » à propos d’un transport en commun rempli de monde ? Cela vous a-t-il étonné ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires !

(Image : Dave Lonsdale/Flickr, libre de réutilisation)

7 commentaires sur « Non, les bus ne sont pas blindés ! »

  1. J’emploie souvent cette expression moi-même ! Je ne la comprenais pas comme un substitut à « bondé » mais comme une image dans laquelle le moyen de transport est tellement plein que plus rien ne peut passer pas même une balle, et donc pas un passager… Je n’avais même pas pensé au fait qu’il pourrait s’agir d’une erreur !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, dans ce cas c’est une belle métaphore ! Comme je le disais dans l’article, il n’y a aucun mal à employer le terme de façon imagée , le problème c’est juste que certains se mettent à penser que blindé est le terme normal pour « rempli de monde », ce qui n’est pas le cas.

      J'aime

  2. Bonjour,

    Je tente une petite analyse pour expliquer l’usage fréquent de cet adjectif.

    On emploie « blindé » pour signifier « très occupé » :
    – Je ne peux pas te voir demain, je suis blindé de RDV.

    Ou encore pour signifier « riche » :
    – Ce type est blindé de thunes.

    Dans les deux cas, il s’agit d’un registre familier avec le sens de « plein, rempli » (agenda plein de RDV, portefeuille plein de thunes).

    On voit donc que le blindage ne concerne pas que les transports en commun.

    « blindé = ivre » ne donne pas l’idée de « plein » mais peut-être que par analogie avec le synonyme « bourré », « blindé » a pris ce trait au détriment de « à l’épreuve des balles ». Et c’est ce sens de « plein » qui aurait gagné la bataille malgré le blindage.

    Si tel était le cas, alors l’usage de « blindé » pour « bondé » serait linguistiquement justifié.

    La question de savoir si les gens connaissent le mot « bondé » relève à mon avis davantage de la culture personnelle que de la linguistique.

    Aimé par 1 personne

    1. Je vous remercie pour ce message très instructif. Il me semble, pour ma part, que cette idée de « plein » n’est pas contenue dans le sens courant du mot, et constitue une déformation populaire du sens de « à l’épreuve des balles ». Le mot « bondé » me paraît, dans tous les cas, préférable.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s